Sidebar

26
Mer, Jui

Paquinou festival de Yamoussoukro/Maurice Bandama exhorte les Ivoiriens à porter le pagne tissé

Le Zaouli de Tibéhita a été la grande attraction du Festval

Tourisme
Typographie

Siandou Fofana annonce pour juillet prochain, la pose de la 1ère pierre d’un nouvel hôtel de 120 chambres et l’organisation ‘’bientôt’’, d’une semaine touristique et des loisirs à Yamoussoukro.


Maurice Kouakou Bandama, ministre de la Culture et de la Francophonie, a demandé aux Ivoiriens, samedi 20 avril 2019, lors de la 6è édition de Paquinou Festival de Yamoussoukro, de faire la promotion du pagne tissé. Alors que le pagne tissé n’est porté que par 2% de ses compatriotes, le ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie a fait savoir que l’industrie du pagne pèse 2 000 milliards Cfa. En outre, contrairement aux cultures de rente, 80% de ce montant va aux acteurs de ce secteur, alors que pour ces cultures de rente, ces 80% servent à payer les dettes de la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi il a félicité les personnalités qui font la promotion du pagne tissé notamment Mmes Dominique Ouattara, Première Dame et Henriette Dagri Diabaté, Grande Chancelière.
Maurice Bandama, invité spécial de cette cérémonie, a également félicité le maire de Yamoussoukro, Gnrangbé Kouakou Jean et le Conseil municipal pour ce festival qui s’inscrit dans une dynamique de promotion des valeurs du peuple baoulé et de la culture ivoirienne ; sans oublier son collègue Siandou Fofana, ministre du Tourisme et des Loisirs, parrain de la 6è édition, pour leur convergence de vue quant à la promotion des arts et de la culture.

Siandou Fofana, ministre du Tourisme et des Loisirs, a laissé entendre que le gouvernement a un plan de développement du tourisme pour la capitale politique de la Côte d’Ivoire, dans le droit fil de la vision d’Houphouët-Boigny, 1er Président de la Côte d’Ivoire, d’un coût de 600 milliards Cfa. Ce plan passera, selon lui, par la réhabilitation de l’hôtel président avec la  construction en son sein, d’un parc de loisirs, tout comme le président golf club qui sera doté d’un hippodrome (c’était un rêve d’Houphouët). ministre du Tourisme et des Loisirs n’oublie pas non plus la réhabilitation des berges du Kossou. Autant de projets qui devraient doper le tourisme à Yamoussoukro, cette ville du centre du pays, passage obligé de millions d’ivoiriens vers leurs régions d’origine. Cerise sur le gâteau, Siandou Fofana annonce pour juillet prochain, la pose de la 1ère pierre d’un nouvel hôtel de 120 chambres et l’organisation ‘’bientôt’’, d’une semaine touristique et des loisirs à Yamoussoukro. Avant de promettre un soutien ‘’plus vigoureux’’ de son ministère aux organisateurs de paquinou Festival, les années à venir. Lesquels organisateurs ont été chaleureusement félicités, notamment Mme Emma Kouakou, Directrice régionale du tourisme et Commissaire générale du Festival.

Visiblement heureux d’avoir réussi son festival, malgré quelques aléas comme le vote tardif du budget municipal, Gnrangbé Jean, maire de Yamoussoukro, a dit sa gratitude et son infinie reconnaissance aux deux ministres qui ont décidé,’’ malgré leurs calendriers chargés’’, de passer paquinou sur la terre natale de Félix Houphouët-Boigny. Un Festival qui a pour ambition, selon lui, de s’insérer dans les grands rendez-vous culturels du pays. ‘’Au-delà de la politique, paquinou  Festival vise à rassembler les enfants et petits-enfants d’Houphouët, dans la fraternité’’, a-t-il soutenu.
Pour Mme Emma kouakou, Directrice régionale du tourisme Paqinou Festival rentre dans le plan stratégique de développement du tourisme, décliné par son ministère à travers le projet ‘’sublime Côte d’Ivoire’’. Paqinou Festival, moment de retrouvailles, vise, à l’en croire, à promouvoir et à valoriser le patrimoine de la Région.

Clémentine Touré