08
Dim, Déc

ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique

Société

Valider un rapport d’étude de préfaisabilité pour la mise en place d’un dispositif national de prise en compte de l’emploi dans les investissement en Côte d’Ivoire, c’est le but de la rencontre qu’a organisée l’Agence emploi-jeune, mardi 29 novembre, à la Maison de l’Entreprise au plateau.


Un atelier qui a regroupé les acteurs intervenants dans le secteur emploi/investissement.  Le spécialiste emploi/investissement du Bureau international du travail (Bit), Claude Yao Kouamé, a précisé que c’est pour avoir une idée du nombre d’emplois créés ces dernières années, grâce à la construction des infrastructures économiques, agricoles, afin de pouvoir faire des prévisions.

Et, surtout, connaitre les emplois que le Programme national de développement (Pnd), pourra permettre de mettre à la disposition des jeunes. Une étude menée par l’équipe technique du Bit.
 
Cette étude a pour objectif, a-t-il défini, de décrire les outils, mécanismes et institutions de planification et de suivi des différents investissements et d’évaluer leur poids sur l’emploi, durant une période de deux ans maximum. Une aubaine  pour  Nakloba Souaré, Directrice de cabinet du ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique, de dévoiler que «  77% de la population estimée à 23 millions d’habitants selon le Rgph 2014, est jeune et confrontée à plusieurs difficultés dont l’insuffisance de la formation, l’incivisme, le chômage et le sous-emploi », a-t-elle développé. Toute chose, selon elle, qui suscite  les réflexions afin de résorber la question du chômage.
Après cet atelier, l’accent sera mis sur la réalisation de l’étude d’avant-projet pour la prise en compte de l’emploi dans les investissements.

Saman Dekao