31
Mar, Mar

Société

Mme Yao Pauline, Fondatrice de l'Ong femmes Côte d'Ivoire Expérience, a trouvé leurs griefs, fondés. Mais leur a conseillé de ne rien résoudre dans la violence.


L'Ong femmes Côte d'Ivoire Expérience (Fciex) dirigée par Mme Yao Pauline, a organisé une rencontre de sensibilisation à l'endroit des élèves de la commune de Dimbokro (centre-est, à 242 km d'Abidjan). Le lieu de rencontre étant le lycée moderne, les élèves y ont convergé en grand nombre pour écouter les sages conseils de cette Ong. Pour la Fondatrice Yao Pauline, la violence et le non-respect du règlement intérieur ne favorisent pas le succès de l'élève. "l'école a besoin d'un environnement pacifique, stable pour une dispensation efficiente des cours", a-t-elle soutenu. Avant de fustiger l'attitude de certains d'entre eux qui prennent l'école en " otage" pour en faire un espace de conflit et de violence. Cependant, elle a donné la latitude aux élèves afin qu’ils expriment leurs griefs et leurs besoins. Ceux-ci ont évoqué le manque de communication qui tend à créer une distance entre l'administration et eux. En outre, les meilleurs conditions d'étude ont été soulevées.

Il s'agit de l'insuffisance de tables-bancs, du manque de matériels d'analyse dans les laboratoires de science, le mauvais éclairage des classes, l'insuffisance de professeurs... etc. Les élèves du lycée de Dimbokro estiment que ces problèmes auraient dû trouver solutions vu que des frais annexes ont été prélevés. Mme Yao Pauline a trouvé leurs griefs, fondés. Mais leur a conseillé de ne rien résoudre dans la violence. " Il vaut mieux adopter des attitudes pacifiques et privilégier la non-violence pour des solutions durables", a-t-elle répondu. Le proviseur du lycée, Cissé Youssouf, a abondé dans le même sens que la présidente de l'Ong. Il dit être à l'écoute de tous les élèves. Aux élèves des classes de troisième et terminale, Il leur a demandé de mettre à profit les congés de Toussaint pour réviser leurs leçons afin de mieux aborder les examens blancs prévus, la première semaine du mois de mars prochain.

E ZOUHOMAN