30
Lun, Mar

La sous-préfecture de Ouragahio

Société

Environ 80 % des actes de naissance déclarés dans cette circonscription administrative sont faux.


Établir des copies d'extrait d'acte de naissance dans les services de l'état civil de Ouragahio, est un véritable parcours du combattant. S'il est prouvé qu'environ 80 % des actes de naissance déclarés dans cette circonscription administrative sont faux (beaucoup de doublons, numéro de certains actes de naissance inexistants, pages arrachées dans les registres...), il n'en demeure pas moins que les usagers sont l'objet de toutes sortes de tracasseries.  Des attentes interminables, des va et vient incessants. Ceux dont les actes de naissance comportent une erreur quelconque doivent se faire délivrer une demande de recherche infructueuse d'abord, et se rendre ensuite au tribunal de Gagnoa. Une décision de rectification qui, quelque fois, n'est pas prise en compte par certains agents de la sous-préfecture de Ouragahio, à en croire certains usagers rencontrés sur place. En 2015, dame C. Djédjé, après avoir fait tout ce parcours, obtient enfin un jugement supplétif. 

Elle en profite pour se faire établir des copies d'extrait d'acte de naissance en 2017 et 2019. En janvier 2020, alors qu’elle est revenue faire d’autres copies, les agents de l'état civil de Ouragahio lui signifient que la page qui porte son nom et toutes les mentions du tribunal est barrée, parce que des erreurs, selon eux, subsistaient encore comme si l'ordonnance du tribunal est subordonnée à une décision. On lui annonce qu’elle doit encore se rendre au tribunal de Gagnoa, afin de revenir, pour une énième fois, au bureau de la sous-préfecture de Ouragahio pour une nouvelle retranscription. "Combien de temps va durer ce phénomène. Nous pensions qu'après avoir ramené un document qui fait foi du tribunal nos problèmes et difficultés s'évanouiraient.  Malheureusement c'est parfois le contraire", s'est-elle indignée. Elle souhaite donc que l'État de Côte d'Ivoire regarde cette situation de plus près, afin de soulager les usagers qui grognent de plus en plus.
Gnaba GNABRO