30
Lun, Mar

Société

La brigade de gendarmerie de Ouragahio a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances réelles de la mort de dame Vlégnon Titio Martine.

Le corps de Vlégnon Titio Martine a été découvert sans vie dans un état de putréfaction dans sa maison à Siégouékou, son village.  Une localité située à 4 kilomètres de Ouragahio.

Selon les témoignages sur place, dame Titio Martine était une commerçante qui se déplaçait beaucoup. Il pouvait lui arriver de passer des jours en dehors de sa maison où elle habitait seule. Selon les mêmes sources, elle aurait été vue en compagnie de l'une de ses filles le mercredi, 23 janvier dernier. Ses voisins disent ignorer si elle était rentrée le même jour. Elle avait l'habitude de ne jamais informer son entourage de ses multiples allées et venues. Personne n'a donc fait attention à son absence prolongée.  Le lundi, 27 janvier, une odeur insupportable se fait sentir autour de son habitation avec l’apparition de grosses mouches.

C’est alors que l'on décide de frapper à sa porte sans aucune réponse. La porte est donc fracturée et l'inimaginable se présente sous les yeux de ses parents et de certains curieux. Le corps en décomposition de Vlégnon  Titio Martine,  couché sur le dos par terre, devant des chaises, envahi par des mouches. La brigade de gendarmerie de Ouragahio a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances réelles de la mort de dame Vlégnon Titio Martine.

Gnaba GNABRO.