03
Ven, Avr

Société

Le programme de la cérémonie prévoit la remise d’une colombe, symbole de la Paix, aux représentants des sections jeunes des partis politiques. Ci-dessous, le programme de la cérémonie.


Depuis l’annonce d’une marche dénommée ‘’Allons à la paix’’ qui va mobiliser au moins 20 000 personnes, par l’Aumônerie de l’Office diocésain de la pastorale des jeunes d’Abidjan (Odpja) et l’Association des femmes de l’église catholique (Afec), du diocèse d’Abidjan, avec l’onction de l’Archevêque Mgr Jean-Pierre Cardinal Kutwa, la société ivoirienne, fortement politisée, s’est scindée en deux blocs antagonistes. A défaut de dire ouvertement son opposition à cette marche pacifique dont l’objectif, selon les organisateurs, est de sensibiliser à la paix et de prier pour des élections apaisées en Côte d’Ivoire, le pouvoir a lâché ses partisans, sur les Réseaux sociaux, pour clouer l’église catholique au pilori ; sans oublier ses journalistes, qui dans leurs journaux, au quotidien, taxent cette communauté religieuse de partisan de l’opposition politique ou d’être ‘’ouvertement’’ contre leur champion, Alassane Ouattara. En face et en soutien aux Evêques de Côte d’Ivoire dans leur mission de paix pour ne pas, ajoute-t-on, répéter la guerre postélectorale de 2010-2011, qui a occasionné 3 000 morts, les principaux leaders de l’opposition ivoirienne. Recevant une délégation de son parti, le Pdci-Rda, de la Marahoué et du Haut-Sassandra, le 23 janvier dernier, Henri Konan Bédié, président dudit parti, a demandé aux militants de son parti de prendre une part active à la marche du 15 février prochain, à Abidjan.

‘’Je vous demande de vous associer à cette marche pour la paix et faire en sorte que le pouvoir entende raison’’, a-t-il exhorté. A l’instar de Konan Bédié, Pascal Affi N’guessan, président du Front populaire ivoirien, officiel, a joint, samedi 24 janvier, sa voix à celle des organisateurs de la marche de février prochain dans la commune abidjanaise du plateau. Il a déclaré à Abidjan, lors des échanges de vœux de nouvel an avec ses partisans : ‘’allons à la paix, les Ivoiriens veulent la paix que Félix Houphouët-Boigny leur a laissée en héritage. Nous sommes des hommes et des femmes de paix. C’est pourquoi le 15 février 2020, nous irons aussi prier pour la paix avec les jeunes et les femmes de l’église catholique, l’église des Nations. Que tous ceux qui croient, se joignent à l’événement pour le salut de notre pays’’. Avant lui, Groupement et peuple solidaires (Gps), le parti politique de Guillaume Soro, ancien Président de l’Assemblée nationale, sur qui pèse un mandat d’arrêt international et hors du pays, avait, lui aussi, fait une déclaration annonçant sa participation à cette marche projetée par les jeunes et les femmes de l’église catholique ivoirienne. Le programme de la cérémonie prévoit d’ailleurs la remise d’une colombe, symbole de la Paix, aux représentants des sections jeunes des partis politiques. Cette colombe sera lancée par eux tous.


PROGRAMME DE LA MARCHE PRIANTE DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE DU 15 FÉVRIER 2020, DÉNOMMÉE : ALLONS À LA PAIX
● Procession du Très Saint Sacrement de la place de la République à la Cathédrale St Paul d’Abidjan ;
● Méditation du chapelet pendant la procession ;
● Arrêt à chacune des sept stations pour la méditation d’une station de la passion du Christ ;
● Définition des sept stations qui sont :
1- Place de la République
2- Hôtel de ville
3- Sorbonne
4- Stade Félix Houphouët-Boigny
5- Assemblée Nationale
6- Palais de Justice
7- Cathédrale St Paul du Plateau
● Messe pour la Paix en Côte d’Ivoire.


● Bénédiction de bougies ou/et votives apportées par les participants. Ils retourneront les allumer sur leurs paroisses ou chez eux pour que reste allumée la flamme de la Paix.
● Impression sur papier d’une phrase qui invite au maintien de la Paix. Chaque représentant de section jeune des partis politiques tiendra un bout de la phrase pour montrer son engagement à maintenir la paix en Côte d’Ivoire.
● Remise d’une colombe, symbole de la Paix, aux représentants des sections jeunes des partes politiques. Cette colombe sera lancée par eux tous.
● Récitation de la prière pour la Paix en Côte d’Ivoire.
▪ 30 mn d’adoration du Saint sacrement ;
▪ Nettoyage du site ;


 Jean Michael