19
Mer, Fév

Eugène Aka Aouélé, ministre ivoire de la Santé et de l'Hygiène publique

Société

Vu la qualité des échanges entre la France et la Côte d’Ivoire, il urge que les autorités compétentes ivoiriennes redoublent de vigilance comme ce fut le cas de l’Ebola.


Trois cas de contamination au coronavirus ont été enregistrés en France selon la ministre de la santé de ce pays, Agnès Buzyn. Les deux premières personnes testées positives, ont déclaré s’être rendues récemment en Chine, selon les autorités sanitaires françaises. La troisième personne est un proche parent de l’une des deux premiers cas susmentionnés. Ces personnes sont mises en quarantaine à Paris et Bordeaux, et se porteraient bien, selon Agnès Buzyn, qui a assuré qu’il n’y a pas de péril en la demeure, car « Il a été vérifié avec qui ils auraient pu être en contact. » Leur présence dans les centres de santés n’a eu aucun d’impact sur le fonctionnement normal de ces structures. Le gouvernement français veut mettre à la disposition de ses ressortissants, environ deux cent à deux cent cinquante, à Wuhan, des autocars pour les faire sortir de cette ville, avec bien sûr la collaboration des autorités locales. Le nouveau bilan fait état de 1300 contaminés, 56 millions de personnes confinées et 41 décès, dont un médecin. Jusque-là, l’Organisation mondiale de santé (Oms), estime qu’il est prématuré de considérer cette épidémie comme une urgence de santé publique de portée internationale, mais elle surveille son évolution minute par minute. Les pays où des cas de contamination ont été reconnus, sont la Thaïlande, le Singapour, le Japon, la Corée du Sud, les États-Unis, la France et l’Australie. Cette dernière a annoncé, samedi 25 janvier 202, qu’un ressortissant chinois avait contracté la maladie. Vu la qualité des échanges entre la France et la Côte d’Ivoire, il urge que les autorités compétentes ivoiriennes redoublent de vigilance comme ce fut le cas de l’Ebola, en son temps.

 

Franck Tagouya