10
Mar, Déc

Société

Pour ses ‘’nombreuses actions’’ pour le bien-être des populations en général et des femmes en particulier, Mme Dominique Ouattara  a été élevée au rang de ‘’chef d’Etat-Major des femmes de la Côte d’Ivoire’’.


Dans le cadre de sa politique pour l’autonomisation des femmes ivoiriennes, la Première Dame du pays, Mme Dominique Ouattara, a octroyé une rallonge du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI), d’une valeur de 500 millions de F CFA aux femmes de la Région du N’Zi ; à savoir 200 millions CFA pour le département de Dimbokro, 200 millions CFA pour celui de Bocanda et 100 millions CFA pour le département de Kouassi-Kouassikro. C’était le vendredi 27 septembre 2019, en marge de la visite d’Etat qu’effectue le Président Alassane Ouattara, du 25 au 28 septembre 2019,  dans cette région.

Cette rallonge porte désormais à un milliard de F CFA le total du financement disponible pour les femmes de la région du N’Zi.  En plus de ce financement, Mme Dominique Ouattara a également offert des dons en espèce et en nature d’une valeur de 510 millions F CFA aux femmes de la région, visiblement heureuses de tous ces dons.
Cette importante cérémonie a enregistré la présence de plusieurs membres du Gouvernement et de présidents d’institution avec à leur tête le Président de la Côte d’Ivoire.

Alassane Ouattara a saisi cette tribune pour féliciter la Première Dame pour les actions qu’elle mène pour le bien-être des femmes de son pays. Il a exprimé sa joie  du fait que le FAFCI touche désormais toutes les 31 régions du pays.   « Quand le FAFCI a été lancé   en 2012 avec un montant d’un milliard F CFA, nous n’avions pas pensé  qu’il serait allé aussi loin. Ce qui fait plaisir c’est que toutes les 31 régions du pays sont concernées », s’est réjoui le chef de l’Etat ivoirien, qui a rappelé que la question du genre est une priorité pour  son Gouvernement. 
Prenant à son tour la parole, Mme Dominique Ouattara a rappelé le lien affectif qui la lie à Dimbokro.  « Dimbokro étant la ville natale de mon cher époux, le Président Alassane Ouattara, c’est toujours avec un grand plaisir que je manifeste mon soutien à la population de Dimbokro, à chaque fois que j’en ai l’occasion »,  a-t-elle soutenu.  Poursuivant la Première Dame a relevé la politique volontariste du genre mis en place par le Gouvernement depuis l’avènement du Président Alassane Ouattara au pouvoir. En effet, elle a cité notamment  le FAFCI, mais aussi,  la loi relative au nouveau code de la famille, la loi permettant d’instituer un quota de 30 % de femmes dans toutes les assemblées élues, la loi sur l’héritage, l’établissement du compendium des compétences féminines ; sans oublier la politique d’autonomisation de la femme.

Quant à Mme Bakayoko Ly-Ramata, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, cadre de Dimbokro, a tenu à remercier la Première Dame pour ses actions qui militent pour le bien-être des populations démunies.  Elle a rappelé toute l’admiration que porte les femmes du N’Zi à la Première Dame et a profité également du cadre de cette cérémonie pour remercier le chef de l’Etat pour sa politique du genre.  En outre, pour ses nombreuses actions pour le bien-être des populations en général et des femmes en particulier, Mme Bakayoko Ly-Ramata a élevé la Première Dame au rang de chef d’Etat-Major des femmes de la Côte d’Ivoire.
Notons que les femmes du N’Zi ont offert de nombreux dons au couple Présidentiel.

Source : direction de la communication de la Première Dame