Sidebar

15
Mar, Oct

Bakayoko Ly Ramata : ‘’les attentes restent “fortes” au niveau de l’employabilité des jeunes’’

Société
Typographie

La ministre de la Femme et de l’Enfant invite les jeunes à s’approprier cette plateforme technologique afin de bénéficier des prestations qui faciliteront leur insertion professionnelle et leur plein épanouissement.


La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Bakayoko-Ly Ramata, a procédé, samedi 3 aout 2019, à l’ouverture du guichet emploi jeune de la commune de Dimbokro. Au cours de cette rencontre avec les autorités administratives, les chefs de service, les élus et de nombreux jeunes en quête d’emploi, le ministre a tenu à situer le contexte de cette cérémonie. Représentant le premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, elle a rappelé les acquis “ importants ” du gouvernement, sous le leadership du président Alassane Ouattara, qui ont été enregistrés depuis 2011 au plan économique et social ; y compris l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base que sont l’électricité (81% des ménages en 2017) et l’eau potable (80,7% des ménages en 2016).  Cependant, la ministre note que malgré ces performances économiques et sociales, les attentes restent “ fortes ” notamment au niveau de l’employabilité des jeunes. Raison pour laquelle, a-t-elle dit, le Président de la République a placé l’année 2019 sous le signe du renforcement de l’action sociale du gouvernement dont le programme, à travers son axe 4, consacre l’autonomisation des jeunes ainsi que des femmes, par l’accès à des revenus et à des emplois décents et stables. 

Ce sont donc plus de 500 000 jeunes, dans le cadre de la mise en œuvre de cet axe, qui bénéficieront d’opportunités d’emploi, de formations qualifiantes, d’apprentissages, de stages et d’appui à l’auto-emploi et à l’entreprenariat sur le territoire national pour un montant de plus de 141 milliards de FCFA. Selon la ministre Ly-Ramata, l’ouverture des guichets Emploi sur le territoire national dont celle de Dimbokro, répond à “créer les conditions d’un accès équitable de tous les jeunes de Côte d’Ivoire à ces opportunités ”. Tout en les invitant à s’approprier cet outil innovant qu’est la plate forme technologique afin de bénéficier des prestations qui faciliteront leur insertion professionnelle et partant, de leur plein épanouissement. Par ailleurs, elle a lancé un appel à toutes structures pourvoyeuses d’emploi à aider l’Agence Emploi jeune à réussir cette mission. “C’est l’occasion de solliciter les chefs d’entreprise, les cabinets de recrutement présents sur le territoire communal afin qu’ils accompagnent cette noble mission de l’Agence Emploi Jeune”. A noter que ce sont 2 600 000 emplois qui ont été créés pour la jeunesse ivoirienne de 2012 à 2016.

E. ZOUHOMAN