16
Lun, Déc

Société

‘’Extirpez de vos rangs, toutes les mauvaises graines car tout fraudeur subira la rigueur de la loi’’, prévient la ministre Bakayoko Ly-Ramata.


La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Bakayoko Ly-Ramata, a procédé lundi 08 juillet 2019, au lycée moderne de Dimbokro, au lancement des épreuves écrites du Baccalauréat de l’année 2019, en présence des autorités administratives, éducatives, des élus et des Forces de sécurité.  Elle a soutenu que le Bac est un diplôme qui revêt une importance ‘’capitale’’, dans la mesure où il représente la clé d’accès à l’enseignement supérieur. Dans ce sens, elle a recommandé à tous les acteurs et particulièrement au corps enseignant, de se conformer ‘’strictement’’, aux textes en vigueur relatifs à la surveillance. ‘’Je ne doute point du travail immense que vous avez abattu pendant toute l’année scolaire pour dispenser les cours et amener les apprenants à se former et à renforcer leurs capacités. Que votre réputation de travailleurs consciencieux ne soit point entachée d’actes malveillants.

Extirpez donc de vos rangs, toutes les mauvaises graines car tout fraudeur subira la rigueur de la loi’’ a-t-elle prévenu. Par ailleurs, elle a dit être présente dans ce centre d’examen pour soutenir les candidats et candidates et les encourager au travail, tout en les rassurant qu’ils sont à la hauteur des différentes épreuves.  Et surtout de se départir de la fraude et de viser l’excellence. Le lycée moderne est l’unique centre de composition. La Région du N’zi comprend trois centres d’examen dont deux à Dimbokro (lycées 1 et 2) et le centre Bocanda qui prend en compte Kouassikouassikro. Ce sont au total 2135 candidats dont 572 filles qui y composent.

E. ZOUHOMAN