06
Ven, Déc

Société

L’hôpital de Daoukro a un effectif de 116 agents mais a un besoin de 46 agents.


L’hôpital général de Daoukro a organisé les jeudi 21 et vendredi 22 mars 2019, au sein dudit hôpital, des journées portes ouvertes. Il s’agissait, selon le Directeur de l’hôpital et ses collaborateurs, de partager une vision commune de la structure sanitaire avec la population. Lors de la cérémonie d’ouverture, Dr Manouan Nogbou Jean-Marc,   Directeur départemental de la santé,  a fait savoir que l’objectif principal est de contribuer à l’amélioration de l’état de santé et du bien-être des populations. Etant entendu que la vision de son ministère, a-t-il précisé, est de mettre un accent particulier sur la santé de la mère et de l’enfant. Ce qui devait se traduire dans les faits qu’aucune femme ne doit trouver la mort en donnant la vie. Le Directeur départemental de la santé a également fait état de nombreux défis à relever. Au niveau de la santé de la mère et de l’enfant, il a relevé trois griefs des populations: le mauvais accueil, la très longue attente et le racket. Il a donc fait la promesse devant tous, de s’attaquer  aux causes profondes pour apporter des réponses idoines. Il a alors interpellé chacun à être modéré dans ses propos.  

Dr Manouan Nogbou Jean-Marc a également exhorté les populations à fréquenter tôt l’hôpital général pour une meilleure prise en charge du personnel de santé.  Dr Kouakou Yao Adolphe, directeur de l’hôpital général, a présenté la structure qu’il dirige. Selon lui, l’hôpital a ouvert ses portes en 1972, avant de devenir en 1975, un hôpital de référence. En 1996, une grande réhabilitation a été faite. Aujourd’hui, cet l’hôpital dispose de 9 services logés dans 9 bâtiments : l’administration, la pharmacie, la médecine… L’hôpital de Daoukro a un effectif de 116 agents mais a un besoin de 46 agents. Il a exhorté les visiteurs à respecter les heures de visite pour le bonheur des malades. Mme Gbanda Odette, secrétaire générale 2 de la préfecture, représentant Koné Jacques Lobognon, préfet de la région de l’Iffou, préfet du département de Daoukro,  a invité les populations à profiter de l’occasion pour mieux connaitre le fonctionnement de l’hôpital. Notons que ces journées portes ouvertes ont été meublées par des dépistages du cancer du col de l’utérus, du diabète, de l’hypertension artérielle et des séances de don de sang. 

Ahou Valérie