Sidebar

23
Ven, Aoû

Journée internationale de la femme à Daoukro/Les femmes exhortées à apprendre l’outil informatique

Société
Typographie

Il est reconnu que l’intégration des femmes dans l’économie numérique favorise une croissance économique plus forte.


La place Henri Konan Bédié de Daoukro a servi de cadre, vendredi 8 mars 2019, à l’organisation de la cérémonie marquant la célébration de la journée internationale de la femme. Une opportunité saisie par Mme Tanoh Clémentine épouse Brébo, Directrice de l’Institut de formation et d’éducation féminine (Ifef), présidente du Comité d’organisation, d’inciter les femmes à s’approprier l’outil informatique. Pour elle, si les femmes s’approprient cet outil, le thème de cette édition : ‘’le numérique, une solution pour l’autonomisation de la femme’’,  ne sera pas une vue de l’esprit.

Quant à Kouakou Joseph, Directeur régional de la famille, de la femme et de l’enfant, il a fait remarquer que le thème national vise à orienter les efforts du gouvernement afin de permettre à la majorité des femmes, de s’approprier le numérique pour développer leurs activités  afin de parvenir, très rapidement, à l’autonomisation. Selon lui, il est reconnu que l’intégration des femmes dans l’économie numérique favorise une croissance économique plus forte.
L’occasion a été également belle pour Tanrah Doh Jacob, Secrétaire général 1 de la préfecture de Daoukro, de prodiguer de précieux conseils aux nombreuses femmes qui ont assisté à cette rencontre. Il leur a demandé de se ‘’battre’’ et de faire valoir leurs ‘’compétences’’ pour être toujours aux postes de décision. ‘’A tout moment de la vie, où une décision doit être prise, si vous êtes là, on tiendra compte de vous. Le monde d’aujourd’hui est un monde de compétition’’, a-t-il insisté. Ajoutant par ailleurs, que l’Etat investit beaucoup, pour les femmes. Avant lui, Koffi Kouakou Guillaume, 3è adjoint au maire, représentant le maire Djè Aubin, a rendu un hommage mérité  aux femmes du monde entier en général et à  celles de Daoukro en particulier avant de leur souhaiter une bonne fête. La cérémonie a été meublée par des ballets, poèmes, sketchs, remises de prix, défilés de mode, d’awoulabas et de coiffure. Elle a été précédée le jeudi 7 mars, de marche et de compétitions sportives.

Ahou Valérie