Sidebar

24
Ven, Mai

Présentation de vœux/Les journalistes crient leur misère à Alassane Ouattara

Société
Typographie

Les problèmes d’impression, de distribution, de commercialisation, d’imposition et de publicité ont étouffé toutes les entreprises de presse, à en croire le président de l’Unjci, Moussa Traoré.


Le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a échangé lundi 28 janvier 2019, au Palais de la Présidence de la République, les Vœux de Nouvel An avec les acteurs du Secteur de la Presse et des Médias. Intervenant à cette occasion, le Chef de l’Etat ivoirien a indiqué que les Médias, piliers de la démocratie et garants des droits et des libertés des citoyens, contribuent de façon active, à la vie de la Nation, avant de saluer la pluralité de la Presse, symbole de la liberté d’expression dans son pays. Le Président de la République de Côte d’Ivoire a également réitéré la volonté de son gouvernement de poursuivre ses efforts dans les domaines de la liberté de la Presse, de la sécurité des Journalistes et des Professionnels des Médias, en corrélation avec le renforcement de l’État de droit et de la bonne gouvernance. Alassane Ouattara a, en outre, salué le professionnalisme et le sens des responsabilités des Journalistes lors des élections sénatoriales, municipales et régionales de 2018 et les a encouragés à plus d’ardeur et d’engagement au travail en 2019, en vue du renforcement de la paix et de la cohésion sociale.

Le Président Ouattara s’est engagé à son tour, à soutenir et à accompagner les animateurs du Secteur de la Presse et des Médias dans leurs efforts de perfectionnement, dans le cadre de l’aide aux Médias. Cette aide vise à améliorer, selon lui, les performances des entreprises de Presse, à accroître leur compétitivité et faciliter l’accessibilité des concitoyens aux produits de Presse. Après avoir relevé quelques actions faites par le gouvernement en faveur de la Presse au cours de l’année 2018 et prodigué des conseils aux Patrons de Presse dans le sens d’une meilleure gestion de leurs structures, le Président ivoirien a indiqué que le Secteur de la Presse et des Médias a été marqué ces dernières années par un grand dynamisme, notamment dans le domaine du numérique avec Internet et les réseaux sociaux. Avant de souligner que l’année 2019 sera importante pour le secteur de l’audiovisuel avec, notamment, l’opérationnalisation de la Télévision Numérique Terrestre (TNT) et l’arrivée de quatre (04) nouvelles chaînes d’accès gratuit. Il a aussi invité les Journalistes à contribuer à l’adhésion des populations à ce processus à travers une offre diversifiée, à la créativité et à une information juste.

Avant le Chef de l’Etat, le Président de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci), Moussa Traoré, et celui du Groupement des Editeurs de Presse de Côte d’Ivoire (Gepci), Patrice Yao, au nom de l’ensemble des acteurs du Secteur, ont saisi l’occasion pour faire l’état des lieux de leur corporation, exposer leurs difficultés et plaider pour la mise en place d’un ‘’Plan ADO’’ en faveur du monde de la Presse. Le président de l’Unjci a fait savoir au gouvernement que l’année 2018 a été particulièrement éprouvante pour le secteur des médias. En raison de la conjoncture difficile, a-t-il soutenu, plusieurs organes de presse dont le quotidien pro-gouvernemental, Fraternité Matin, a licencié 123 travailleurs. ‘’les problèmes d’impression, de distribution, de commercialisation, d’imposition et de publicité ont étouffé toutes les entreprises de presse…Les employeurs des journalistes sont dans l’incapacité de faire face aux charges, mêmes fixes, notamment les salaires… Or un journaliste qui a faim n’est pas non seulement un homme libre, mais aussi un danger pour son entreprise et surtout pour le pays’’, a plaidé Moussa Traoré. Au terme de la cérémonie, le Président de l’Unjci, a décerné au Chef de l’Etat, le Prix Spécial ‘’Super EBONY’’ et un chèque de 01 million de FCfa pour tous ses efforts en faveur du Secteur de la Presse et des Médias.

Source : note d’info de la présidence