Sidebar

23
Sam, Mar

Elections locales dans le calme/Le préfet de Soubré félicite la classe politique

Société
Typographie

Koné Messamba a dit être à l'écoute de la population afin de trouver les voies et moyens de renforcer la cohésion sociale dans la Nawa.  

                               
'' Je tiens à féliciter tous les acteurs politiques qui ont fait preuve d'une maturité démocratique en oeuvrant au maintien du climat social au sein de notre belle cité '' a-t-il déclaré.’’ Ces propos sont de Koné Messamba, préfet de Région de la Nawa, préfet du département de Soubré, tenus le mercredi dernier à la salle de réunion de la préfecture de cette commune ; ce, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux du nouvel an au préfet du département. Celui-ci a tout de même déploré les violences orchestrées en début d'année 2018 à Soubré. ‘’Ce fut une page sombre de l'histoire de notre commune qu'il faut rapidement tourner'', a-t-il soutenu.                  

A cette rencontre, le Représentant du Chef de l'Etat ivoirien a fait le bilan de l'année écoulée. Koné Messamba a félicité la classe politique de la Nawa pour les élections municipales et régionales du 13 octobre dernier qui se sont déroulées dans le calme, contrairement à d'autres régions. En outre, après avoir relevé les actions réalisées l'année écoulée, depuis sa prise de fonction, notamment au plan sécuritaire, le Gouverneur a affirmé que beaucoup reste à faire. Koné Messamba a, en outre, insisté sur le fait qu'il reste à l'écoute de la population afin de trouver les voies et moyens de renforcer la cohésion sociale dans la Nawa. Un cocktail dans les jardins de la préfecture a mis fin à la cérémonie.
Rappelons que dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 janvier, un cambriolage a été perpétré au siège du Ronseil régional de la Nawa, à Soubré. Les cambrioleurs se sont introduit dans les locaux du Conseil pendant la nuit. Outre les importantes dégradation commises, les bandits, qui ont fouillé les tiroirs des bureaux, ont emporté du matériel informatique. Aussi, les malfrats, non encore identifiés, auraient même tenté de voler le coffre-fort du Conseil régional. Selon nos sources, une plainte a été déposée auprès des autorités compétentes qui ont procédé aux premières constatations vendredi matin.               
 
PRISCA NGUESSAN