13
Mer, Nov

Société

Le couple Mensah, un couple de non-voyants, dont l’épouse a obtenu le prix de la valorisation des compétences féminines, n’a laissé personne indifférent au Salon des Pas perdus.



© cotedivoire-today.net - Lundi 06 Août 2018 – Le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a présidé, lundi 06 août 2018, au Palais de la Présidence de la République, la 6e édition de la cérémonie de remise du Prix national d’excellence, qui récompense les acteurs de la vie socioéconomique et administrative ayant fait preuve d’exemplarité dans l’accomplissement de leurs activités.

Ce sont, en tout, 77 lauréats nationaux dont 12 femmes, 30 hommes, 01 couple, 08 structures publiques, 18 entreprises privées, 02 sociétés coopératives, 04 associations de développement et 02 organisations non gouvernementales qui ont reçu, ainsi, chacun, un trophée, un diplôme et un chèque d’un montant de 10 millions de francs Cfa.
Dans l’allocution prononcée à cette occasion, le Chef de l’Etat ivoirien s’est réjoui de ‘’constater l’enthousiasme’’ occasionné par cet événement et la saine émulation qu’il suscite auprès de ses compatriotes issus de tous les horizons.

Alassane Ouattara a, donc, adressé ses ‘’vives et chaleureuses félicitations’’ aux lauréats dont les mérites et les talents, ont été reconnus par le jury dans leurs secteurs d’activités respectifs.
Ces personnes, selon lui, contribuent, par leur parcours ‘’exceptionnel’’ et la saine émulation qu’elles suscitent, à l’ ambition de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020 et une Nation dont les valeurs cardinales de travail, d’union et de paix, contribuent à l’épanouissement de toutes ses filles et de tous ses fils.

Le Chef de l’Etat a exhorté les lauréats à demeurer des modèles pour leurs collègues et pour les générations futures dans tous les domaines de la vie de la Nation ivoirienne, par   leurs apports individuels et collectifs, et à continuer, ainsi, à contribuer au rayonnement de son pays.
Le Président de la République de Côte d’Ivoire a saisi l’opportunité de cette célébration pour se féliciter des bons résultats enregistrés par son pays, qui ‘’se porte très bien’’, au regard des indicateurs de développement. Il a toutefois reconnu qu’il reste de nombreux défis à relever ; lesquels devront amener les Ivoiriens à redoubler d’ardeur au travail et à faire preuve d’abnégation.

Dans cette perspective, le Président Ouattara a réitéré la volonté de son gouvernement de consolider, chaque jour davantage, la base du développement du pays à travers la paix, l’union, la cohésion sociale, la stabilité, le dialogue et le travail bien fait.
Il  a, en outre, invité ses concitoyens au rassemblement en vue de participer, ensemble, à la construction de la Côte d’Ivoire nouvelle, dans la paix et la fraternité.
 
Le Premier Ministre Amadou GON COULIBALY, Président du Comité national du Prix d’Excellence, a, pour sa part, exhorté les lauréats à demeurer des modèles et des Ambassadeurs pour la Nation ivoirienne ; eux qui valorisent ainsi le capital humain dont a besoin la Côte d’Ivoire pour son développement. Ainsi, au titre de la commune la plus propre, c’est celle de Dimbokro du maire Bilé Diéméléou qui a raflé la mise ; quand le meilleur préfet échoit à Goun Germain, préfet d’Odienné (Région du Kabadougou). Mais le prix qui a fait sensation au Salon des Pas perdus est celui attribué au couple Mensah, ce dans le cadre de la valorisation des compétences féminines. Un couple de non-voyants qui a fondé en 2011, l’Ong Mouvement ivoirien des citoyens handicapés ; Un modèle pour les personnes vivant avec un handicap. Mme Mensah est avocate, toujours au service de ses semblables.

Joel Henri Tiacoh
Source : Note d’info de la présidence