Sidebar

18
Mar, Sep

Incivilité routière à Abidjan/Le règne des hors la loi

Les dérives des woro woro et autres gbakas endeuillent, au quotidien, des familles.

Société
Typographie

Ces scènes se répètent à longueur de journées, de mois et d’années sans qu’aucune autorité jusqu’à présent n’ait daigné ou ne daigne prendre des mesures salutaires face à toutes ces dérives, qui malheureusement endeuillent au quotidien, des familles.


Depuis plus d’une décennie, le nombre de véhicules a explosé en Côte d’Ivoire surtout grâce à tous ces véhicules d’occasion importés d’Europe et appelées communément ‟France au revoir‟. De même que les problèmes liés à l’indiscipline des conducteurs.
Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire est devenue un véritable enfer du fait de l’incivilité routière. Entre les gbakas, les wôro-wôro, les taxis-compteurs et autres véhicules particuliers, qui klaxonnent à vous fendre les oreilles, slaloment entre les véhicules, montent sur les terre-pleins ou les trottoirs, ne respectent ni feux tricolores ni aucune signalisation, circuler aujourd’hui à Abidjan relève plus d’un combat épique, d’un duel digne du far-west où tous les coups sont permis que d’un monde civilisé.

La route est devenue le cauchemar de nombreux Ivoiriens qui, à force de subir et de perdre leur latin devant tant d’agressivité, d’irrespect et d’irresponsabilité ont à leur tour fini par basculer du côté obscur des règles routières. Allant grossir un nombre sans cesse croissant de tous ces gens pour qui, la route est devenue une jungle où tout est permis. Un endroit où l’on peut enfreindre les règles à l’envie sans pour autant en payer le prix fort. Des individus que l’on peut classer en trois catégories.
Les plus dangereux, les plus inconscients et les plus irrespectueux.

Cette palme d’or revient sans conteste à ces mini-cars appelés communément gbakas. A eux seuls, ils cristallisent toutes les angoisses, les appréhensions et la peur de tous les usagers de la route : clients, piétons comme conducteurs.  Eux, ce sont des ‟chiens fous‟, des ‟wourou fato‟ comme ils se désignent eux-mêmes si souvent.  Des ‟chiens fous‟, extrêmement dangereux car inconscients. Seul l’appât du gain les motive et ce, au péril de la vie de tous. Le code de la route, ils ne savent même pas ce que c’est. Idem pour les feux tricolores.

Avec eux, un feu rouge équivaut au vert. La route est leur terrain de jeu et la vitesse, leur adrénaline. Alors, c’est à qui mieux-mieux. Qui montera le premier sur le trottoir ou le terre-plein ? Qui ne respectera pas le premier le feu tricolore ? Qui fera le maximum de queues de poisson ? Fera un dépassement interdit ? Qui le premier déversera ses clients sur la voie au péril de leur vie ? Qui le premier se garera en travers de la route empêchant les autres véhicules de passer ? Ces scènes se répètent à longueur de journées, de mois et d’années sans qu’aucune autorité jusqu’à présent n’ait daigné ou ne daigne prendre des mesures salutaires face à toutes ces dérives, qui malheureusement endeuillent au quotidien, des familles.

Les plus bruyants
Avec l’offre de la Sotra, qui au fil des années s’est réduit comme peau de chagrin et les gbakas que beaucoup d’Ivoiriens craignent, nombreux sont ceux qui se sont rabattus ou se rabattent aujourd’hui sur les wôrô-wôrô, ces taxis communaux ou intercommunaux. Plus responsables que leurs collègues ‟gbakamen‟ dont ils se plaignent souvent. Leur péché mignon à eux, c’est l’utilisation excessive du klaxon. A toute heure du jour comme de la nuit pour appâter le client. Signaler sa présence coûte que coûte, vaille que vaille au mépris de tout respect. Alors, on va de nuisances sonores en nuisances sonores, un véritable tintamarre qui, à un moment donné vire à l’agression auditive et peut rendre carrément ‟chèvre‟, fou parce que cause de stress.  
Tous les autres
Face à un manque de civisme maintes et maintes fois dénoncé, nombreux sont ceux parmi les automobilistes qui, excédés par cette situation ont décidé désormais de se faire justice eux-mêmes à leur façon. Allant du coup grossir le rang de tous ceux qui sont déjà en délicatesse avec les règles routières. En effet, rouler aujourd’hui Abidjan et rentrer sain et sauf relève du prodige au vu de ce qui se passe sur la route.

Une incivilité exacerbée par la pression, au stress et la fatigue lors des embouteillages, qui obligent les voitures à rouler pare-chocs contre pare-chocs reléguant du coup la courtoisie la plus élémentaire loin, très loin derrière dans le guide de bonnes manières. Au moindre petit pépin et les injures fusent ou de furieux coups de klaxon se font entendre quand ce ne sont pas des attitudes dangereuses comme les queues de poisson. Parfois, ce sont des véhicules lancées à toute vitesse qui déboulent sur la route au nez et à la barbe des agents de police. Des attitudes qui, malheureusement occasionnent des accrochages. Pis, de graves accidents.

Que fait l’OSER ?
Aujourd’hui, le garant de la sécurité routière semble lui-même tellement dépassé par l’ampleur du phénomène qu’il semble devenu aphone. On ne l’entend plus que de loin en loin. Ne réapparaissant que le temps d’une courte campagne médiatique le plus souvent à la veille des fêtes de fin d’année ou de pâques ou après un grave accident de la circulation ; avant de s’en aller. Des accidents de circulation auxquels, il faut ajouter les affections liées aux nuisances sonores.

Ainsi selon des spécialistes, en plus de provoquer le stress, des problèmes d’acouphène, ils entraînent également des problèmes cardiovasculaires. Que dire des associations de consommateurs, qui n’existent en général que de nom et qui lorsqu’elles existent n’ont ni le pouvoir ni la puissante nécessaires pour bousculer les choses et les faire évoluer positivement. Du coup, les automobilistes abandonnés à eux-mêmes peuvent continuer à s’approprier les routes et n’en faire qu’à leur guise.

                                 Chanel DION

Opinion Citoday

Les offres de service des compagnies de téléphone mobile vous satisfont-elles ?

Météo

Abidjan Côte d´Ivoire Cloudy, 80 °F
Current Conditions
Sunrise: 6:6 am   |   Sunset: 6:14 pm
82%     14.0 mph     1007.000 in
Forecast
MAR Low: 73 °F High: 83 °F
MER Low: 73 °F High: 83 °F
JEU Low: 74 °F High: 82 °F
VEN Low: 74 °F High: 81 °F
SAM Low: 73 °F High: 83 °F
DIM Low: 74 °F High: 82 °F
LUN Low: 74 °F High: 79 °F
MAR Low: 74 °F High: 81 °F
MER Low: 73 °F High: 81 °F
JEU Low: 74 °F High: 79 °F