29
Dim, Mar

Prix Mo Ibrahim

Politique

Ce prix récompense les dirigeants africains qui ont fait preuve d’un leadership véritablement exceptionnel.

Le prix Mo Ibrahim n’aura pas de lauréat pour l’année 2019 parce que le comité indépendant d’attribution du prix n’a pu identifier de leader méritant. La décision a été rendue publique le 5 Mars 2020, par le président du comité, Festus Mogae. Ce prix récompense les dirigeants africains qui ont fait preuve d’un leadership véritablement exceptionnel, et met en exergue des modèles d’exception pour le continent. Surtout aux dirigeants qui, grâce à leur gouvernance remarquable, ont apporté paix, stabilité et prospérité à leurs concitoyens. Aucun dirigeant n’est sorti du lot pour taper l’œil de ces chasseurs de têtes, en faisant preuve d’un leadership exceptionnel.

Cela n’a pas émousser l’ardeur du président de la Fondation Mo Ibrahim, qui est certain que sa Fondation aura l’occasion de décerner ce prix, certainement, en 2020. Pour preuve, il a déclaré que la majorité écrasante des concitoyens vivent désormais dans un pays mieux gouvernés qu’il y a dix ans. Mo Ibrahim a rappelé que les défis que l’Afrique doit relever, sont les plus lourds du monde contemporain. Il faut donc des dirigeants à la dimension de ces défis, des leaders capables de gouverner dans le respect des valeurs démocratiques et de transformer des défis en opportunité.
Le prix Ibrahim a été créé depuis 2006 pour encourager l’excellence dans le leadership en Afrique et susciter une nouvelle génération qui s’engage pour ce défi crucial, lit-on sur le site internet de la Fondation. Le prix est constitué d'un montant de 5 millions de dollars, financé sur la fortune personnelle de Mo Ibrahim. A cela s’ajoute une pension annuelle à vie de 200 000 dollars doublée si l'ex-dirigeant fonde une œuvre caritative.

Depuis son lancement, les dirigeants africains suivants ont été récompensés. Ce sont Ellen Johnson Sirleaf en 2017 originaire du Liberia, Hifikepunye Pohamba de la Namibie en 2014, Pedro Pires en 2011 de Cap Vert, Festus Mogae du Botswana en 2008 et l’ancien président du Mozambique Joaquim Chissano en 2007. Nelson Mandela fut le lauréat d’honneur lors de la première cérémonie de remise des prix en 2007.

Franck TAGOUYA

Sources :Pressafrik ; jeuneafrique ; financialafrik ;mo.ibrahim.foundation