27
Jeu, Fév

Politique

Le Gpate veut aider la Cei à mener des activités pouvant conduire à des élections crédibles et apaisées.


Le Bureau de la Commission électorale indépendante (Cei) conduit par son premier vice-président, Koné Sourou, a eu une séance de travail, le lundi 27 janvier 2020, à son siège d’Abidjan II-Plateaux, avec une forte délégation du Groupe de plaidoyer et d’actions pour une transparence électorale (Gpate) conduit par son Président, Abraham Denis Yoraubat. « Nous sommes rassurés, nous partons rassurés des échanges que nous avons eus avec la commission électorale », a confié à la presse, au nom des organes de cette faitière, Denis Yoraubat, à l’issue des échanges de plus d’une heure avec les responsables de la Cei. Le Président du Gpate a laissé entendre que sa structure a sollicité cette séance de travail afin de mieux s’imprégner du processus électoral. « Vous savez que tous les espoirs des ivoiriens sont portés sur cette Institution pour conduire le processus électoral à bon port, a expliqué le Président Denis Yoraubat. Notre organisation, en tant que plateforme citoyenne, qui œuvre dans le domaine des droits de l’homme et de la gouvernance électorale a cru devoir venir se présenter à la nouvelle Commission électorale qui vient d’être mise en place et marquer sa disponibilité à œuvrer au renforcement de la confiance et à ce que les élections se passent sans violence, de façon transparente et inclusive ». Les deux organisations devraient donc se rencontrer à nouveau pour la bonne marche du processus électoral. « C’était une audience de prise de contact où nous avons passé en revue toutes les perspectives et tout ce qui peut aider à créer un organe électoral digne de confiance qui pourra mener les activités pouvant conduire à des élections crédibles et apaisées », a conclu le Président du Gpate.

Source : sercom Cei