27
Jeu, Fév

Politique

 «Notre travail au quotidien doit nous permettre de rassurer nos concitoyens, » estime le président de la Cei.


La Commission Electorale Indépendante (Cei) a organisé, le vendredi 17 janvier 2020, à son siège d’Abidjan, sa traditionnelle présentation de vœux de nouvel an au Président de l’Institution, Ibrahime Coulibaly-Kuibiert. « Monsieur le Président, notre vécu commun vieux de quelques mois seulement reste cependant assez riche en expériences bien heureuses », a reconnu d’emblée, Awa Bamba, Porte-parole du Personnel de la Cei en énumérant les mesures sociales diligentes prises. Après avoir exprimé sa gratitude, elle a rassuré le Président de la Cei sur la disponibilité, la détermination et l’engagement du personnel a relevé, avec lui, tous les défis de 2020. « Notre confiance quant à remporter ce challenge de 2020 est soutenue par une expérience suffisamment éprouvée en particulier avec l’encadrement réussi des précédentes joutes électorales, a-t-elle soutenu. L’élection présidentielle ne pourra être qu’un succès, parce que cette élection sera encadrée par la loi, la seule autorité à laquelle vous vous soumettez ».  Un discours totalement en phase avec celui du Porte-parole de la Commission Centrale. « Nous restons convaincus qu’ensemble, nous saurons relever ce défi majeur, vu l’expertise des uns et des autres en matière de conduite de processus électoraux, et au regard des grandes compétences dont vous disposez au sein de la Commission centrale », a déclaré, en effet, Adjoumani Pierre, Secrétaire permanent, à l’endroit du Président de cette institution. « C’est ensemble que nous réussirons », a répondu ce dernier. Et les prémices sont déjà visibles. Car, « en trois mois, nous nous sommes mis à la tâche », a-t-il affirmé. Ajoutant « nous bénéficions de la confiance des partenaires techniques et financiers et de l’appui de la Communauté internationale et régionale. Avec le système des Nations-Unies, nous avons entrepris un cycle de concertation en phase de finalisation.

Nous bénéficierons ainsi de l’accompagnement de partenaires bilatéraux et multilatéraux pour des élections paisibles et crédibles ». Il s’est par ailleurs félicité d’une légère avance dans le travail. « Avec une claire conscience de nos tâches, nous avons anticipé en élaborant une matrice de planification des activités avec une feuille de route et un chronogramme de travail, a souligné le Président de la Cei. Cela nous a permis avant 2020 de procéder à l’installation de l’ensemble des Commissions électorales locales (Cel) et à la formation des Commissaires locaux». Il n’empêche, il appelle ses collaborateurs à faire encore plus car « de près ou de loin, l’on nous regarde, l’on scrute tous nos actes et paroles ». C’est pourquoi il rassure tout le monde. « Notre travail au quotidien doit nous permettre de rassurer nos concitoyens, a-t-il plaidé. C’est pour cela que je nous invite tous à démontrer, à travers un engagement sans faille, notre souci permanent d’offrir aux Ivoiriens une élection libre, transparente, juste et paisible. Il s’agit pour chacun, d’œuvrer en sorte que 2020 soit l’année d’une nouvelle alliance entre notre Institution et nos concitoyens. En d’autres termes, cette année, par la qualité de notre travail et la justesse de nos propos et discours, doit s’établir de façon durable et définitive, cette confiance nécessaire, totale et renouvelée entre notre Institution, la Cei, et le peuple de Côte d’Ivoire».  C’est pourquoi, il a demandé à tous de garder le cap : » soyons convaincus que nous pouvons bien faire et réussir notre mission dans le respect des délais et procédures que nous imposent les lois, garantes d’équité et de justice ». Enfin, il a annoncé l’installation très prochaine des Commissions électorales des représentations diplomatiques (Cerd) qui précède la révision de la liste électorale.

Source : sercom Cei