17
Ven, Jan

Mme Anne Gnahoré, présidente élue des femmes du Fpi d'Affi N'guessan

Politique

Anne Gnahoré veut mobiliser ses sœurs pour la reconquête du pouvoir.


Les femmes du Front populaire ivoirien (Fpi), officiel, dirigé par Affi N’guessan, ont plébiscité Anne Gnahoré par 1935 voix sur 2005 votantes ; soit 96,51 % des suffrages exprimés, au poste de président de l’Organisation des femmes du front populaire ivoirien (Ofpi), à l’issue des assises du quatrième Congrès, tenu le wee-kend dernier au Palais de la culture de Treichville. Aussitôt élue, elle s’est engagée, avec les autres femmes du parti, à mobiliser ses sœurs ivoiriennes pour la reconquête du pouvoir avec Pascal Affi N’Guessan. Cet engagement est une réponse à l’appel lancé par le Président de ce parti à l’endroit des femmes dans son discours d’orientation. Celle qui remplace Christine Konan à la tête de l’Ofpi, a occupé les fonctions d’Ambassadeur de la République de Côte d’Ivoire près la République de l'Angola (2001-2008), les Etats-Unis du Mexique et la République de Cuba (2008-2010). Du 5 décembre 2010 au 11 avril 2011, elle a été ministre de la Solidarité, de la reconstruction et de la cohésion sociale au sein du gouvernement d'Aké N'Gbo.


Affi N’Guessan, président du Fpi, souhaite que les femmes se mobilisent pour que ‘’ceux qui sont au pouvoir actuellement en Côte d’Ivoire’’, ne le soient plus en octobre 2020. Les jeunes et les femmes doivent, selon lui, converger leurs forces ; les femmes en particuliers, pour être à la pointe du combat. La victoire du FPI en Octobre 2020 est pour lui un impératif pour que « Si Laurent Gbagbo ne vient pas avant 2020 et que Ouattara ne veut pas l’accueillir ici en Côte d’Ivoire comme son frère », le parti s’organise pour l’accueillir à partir de 2020. Ce Congrès a eu le soutien des femmes de plusieurs partis politiques ivoiriens, mais également du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (Pnds), représenté par Mme Ibo Fourerat, secrétaire chargée des relations extérieures et à l’organisation des femmes. Elle a encouragé la représentation des femmes aux sphères de décision du Fpi et a rendu hommage au ‘’leader charismatique’’, Laurent Gbagbo, ponctué par un ‘’standing ovation’’ spontané, dans la salle. Ce congrès a vu aussi l’élection d’un Commissaire aux comptes en la personne de Kouakou Abenan, enseignant de profession, avec 1895 voix sur 2005 votantes ; soit 94,51% des suffrages.

                                                                    Franck TAGOUYA