13
Mer, Nov

Politique

Tout ce décor, dans une atmosphère délétère, se plante en l’absence du Président de la République et du Premier ministre, en mission hors du pays.


Depuis plusieurs jours, le Pdci-Rda, dirigé par Henri Konan Bédié, a décidé d’organiser un ‘’giga-meeting’’ d’hommage au Président Félix Houphouët-Boigny, 1er Président de la Côte d’Ivoire (1960-1993), fondateur dudit parti, né le 18 octobre à Yamoussoukro.
Pour Maurice Kakou Guiikahué, Secrétaire exécutif du Pdci-Rda, l’objectif principal de ce meeting est de démontrer à la face du monde, que contrairement aux allégations tendant à faire croire que son parti s’est vidé au profit du parti présidentiel, Rhdp (Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix), le peuple du Pdci-Rda est encore fidèle aux idéaux de Félix Houphouët-Boigny. C’est la raison pour laquelle, informe-t-il, la rencontre se tient à Yamoussoukro sur la terre du père fondateur.
Mais ce rassemblement se tient dans une atmosphère délétère, avec une accélération de la dégradation du climat social, marquée par l’incarcération, d’une rare rapidité, de Jacques Mangoua, président du Conseil régional de la Région de Gbèkè et Vice-président du Pdci-Rda, par le tribunal correctionnel de Bouaké. Alors que des armes ‘’de guerre’’ avaient été découvertes près de sa résidence à N’guessankro, dans la sous-préfecture de Botro et qu’il avait alerté les autorités administratives et judiciaires de Bouaké pendant qu’il était hors du pays, le procureur près le tribunal de 1ère instance de Bouaké, Koné Braman, lui reproche de "n'avoir pas rapporté la preuve de ce qu'il n'est pas le destinataire des munitions découvertes à son domicile",  alors que "la charge de la preuve revient à celui qui accuse".  Il est jugé en flagrant délit, sans enquête préalable pour déterminer celui qui a entreposé ces armes là et le véritable destinataire. Il est donc condamné à 05 ans de prison ferme, à 05 ans de privation de liberté et 05 millions d’amende, puis incarcéré à la prison de Bouaké ; avant d’être transféré à la Maison d’Arrêt et de correction d’Abidjan (Maca).

Bien avant, les membres de la Commission centrale de la Commission électorale indépendante (Cei), ont été nommés par le Président de la République, Alassane Ouattara, sans l’opposition ‘’significative’’ qui milite pour une réforme ‘’en profondeur’’, de cette structure chargée d’organiser la délicate élection présidentielle de 2020, sensée sortir la Côte d’Ivoire des crises successives qu’elle connait depuis 1993, date du décès du Président Houphouët-Boigny.
De plus, comme si la sérénité avait foutu le camp au Rhdp unifié, Adama Bictogo, Directeur exécutif de ce parti, faisant feu de tout bois, rencontre les coordonnateurs régionaux et associés du Rhdp à…Yamoussoukro les 11 et 12 octobre 2019 ; déclarant à la volée, que le siège de son parti sera établi dans la capitale de la Région des lacs. Ce séminaire, lit-on dans le Rapport final avait pour objectif ‘’de préparer les Coordonnateurs Régionaux et les Coordonnateurs Régionaux Associés à l’animation au quotidien du Parti et à la conduite de son candidat à la victoire à l’élection présidentielle de 2020’’.


Rencontrant ‘’les chefs Akouè et Nanafouè’’ de la Région et selon son Dircom, rapporté par l’Intelligent d’Abidjan, Adama Bictogo aurait déclaré : ‘’Le Rhdp, c’est Houphouët-Boigny. Ce parti a été créé par le président Ouattara et son ainé Bédié pour pérenniser les actions et la vision de votre fils. Vous connaissez le président Alassane Ouattara mieux que quiconque. Vous l’avez intronisé ici, vous l’avez appelé Allah N’san. Votre fils marche sur les pas de son père. C’est lui qui l’a choisi depuis les années 1990. Il fait les choses dans la droite ligne de ce que votre fils Houphouët-Boigny, lui a enseigné. Le Rhdp a été créé pour rassembler les ivoiriens, les enfants de la Côte d’Ivoire. Au Rhdp il n’y a pas de clivages. Nous avons le devoir de consolider la paix et la cohésion’’. Une manière, on le voit, de court-circuiter le Pdci-Rda avant son meeting afin que ses militants se détournent de leur parti pour le Rhdp dont ‘’le fils marche sur les pas de son père’’.
‘’Si nous aimons Houphouët Boigny nous devrons pérenniser ses œuvres au Rhdp ‘’ auraient déclaré ces ‘’Chefs’’ à Bictogo.

Le Directeur exécutif du Rhdp s’est ensuite rendu sur la tombe du père fondateur Félix Houphouët-Boigny. Adama Bictogo qu’accompagnait une forte délégation du Rhdp a profité de cet instant de recueillement, la main posée sur le caveau de Félix Houphouët-Boigny pour lui adresser une prière. ‘’Ton fils Alassane Ouattara que tu as choisi pendant les moments difficiles de ta vie politique pour relever la Côte d’Ivoire veille sur ton héritage. Aujourd’hui comme toi hier, il conduit les troupes que nous sommes au sein du Rhdp pour que la Côte d’Ivoire soit forte et que ton héritage de paix, de stabilité et d’amour soit éternel. À toi père, de là-haut, veille sur lui et sur nous, donne-nous la force de surmonter toutes les épreuves qui vont se présenter à nous pour que 2020 soit ta victoire, la victoire de la stabilité, de la concorde et de la prospérité pour ton pays’’.


Pire, des manœuvres militaires sont annoncées par la hiérarchie des Forces armées de Côte d’Ivoire à…Yamoussoukro pour le mercredi 16 octobre 2019 ; à seulement deux jours des manifestations organisées par le Pdci-Rda dans cette même ville.
‘’Le 16 octobre 2019, l’Armée ivoirienne exécutera un exercice militaire dans la région de Yamoussoukro entre l’aéroport et l’Ecole des Forces Armées de Zambakro. Cette manœuvre dénommée « TOUCAN 2019 », qui verra la participation d’environ 300 soldats, est réalisée conformément au programme de préparation et d’entraînement des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI) Pendant son déroulement, des coups de feu et des explosions seront entendus. De même, des véhicules et engins blindés sillonneront les axes routiers avoisinants et des aéronefs seront engagés dans les airs. L’Etat-Major Général des Armées rassure les populations que cet entraînement ne perturbera pas leurs activités et les invite, par conséquent, à vaquer tranquillement à leurs occupations ’’, selon le communiqué dont nous avons obtenu copie, signé du Général de Division Lassina Doumbia, Chef d’Etat-Major général des Armées.

Beaucoup de militants du Pdci-Rda interrogés estiment qu’il s’agit plutôt de manœuvre d’intimidation du pouvoir Rhdp pour faire peur aux militants de ce parti afin de les dissuader à venir au meeting, ‘’vu l’engouement exprimé dans tout le pays’’.
Tout ce décor se plante en l’absence du Président de la République, Alassane Ouattara, qui a quitté le pays depuis le 13 octobre 2019, alors qu’il doit prendre part à l’intronisation du 126e empereur du Japon, le Prince héritier
Naruhito et au Sommet Russie-Afrique du 20 au 26 octobre 2019. En ce qui concerne le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, il participe, entre autre, aux réunions du Fmi-Banque Mondiale et à la Conférence du Fonds Mondial de lutte contre le VIH en France, au Maroc et aux Etats-Unis, du 08 au 20 octobre 2019. Tous deux devant arriver après le meeting du Pdci-Rda, laissant le pays et la réalité du pouvoir à Hamed Bakayoko, ministre d’Etat ministre de la Défense. Ceci pourrait, peut-être, expliquer cette manœuvre militaire que certains trouvent bizarre !

Jean Michael