Sidebar

15
Mar, Oct

Commission électorale indépendante/Alassane Ouattara engage la guerre des nerfs

Mme Henriette Lagou, présidente du parti RPC-Paix Côte d'Ivoire

Politique
Typographie

‘’L’opposition significative’’ conteste le format actuel de la Cei demandant même une profonde réforme de la Commission électorale.


Les Membres de la Commission Centrale de la Commission Électorale Indépendante (Cei), sont connus depuis le mercredi 25 septembre 2019, à la faveur du Conseil des ministres tenu le jour même à Dimbokro (242 km au centre-est du pays). Mais sa publication suscite déjà des commentaires. Certains parlent de ‘’passage en force’’ du Président ivoirien, Alassane Ouattara. Alors qu’il avait promis y nommer des membres de l’opposition pour un juste équilibrage des choses et pour inspirer confiance aux acteurs politiques en vue des élections générales de 2020, le constat est effarant et augure de lendemains tumultueux pour le pays, selon de nombreux analystes politiques.


La remarque qui saute aux yeux est que ‘’l’opposition significative’’, Pdci-Rda d’Henri Konan Bédié et la tendance du Front populaire ivoirien (Fpi) proche du fondateur de ce parti, Laurent Gbagbo, n’y figure pas. Quant au Fpi officiel, celui que reconnait le pouvoir Ouattara, il a reconduit son représentait qui y était déjà, DOGOU Alain dit GOBA Maurice, proposé par l’Alliances des Forces Démocratiques de Côte d’Ivoire (AFD-CI. Mais on y retrouve Mme Henriette Lagou, leader d’un petit parti politique qui a, à son compteur aucun maire élu ni député, ni sénateur même nommé. Elle serait proposée par ‘’le Groupement des Partenaires politiques pour la Paix (GP-PAIX), l’Alliance des Ivoiriens pour la Démocratie (AID), l’Union des Masses Populaires pour la Patrie (UMPP) et le Renouveau Démocratique, groupements politiques de l’opposition’’.
En revanche, le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), coalition au pouvoir, se taille trois places dont un transfuge du Pdci-Rda : Ebrotié Emile.
‘’L’opposition significative’’ conteste le format actuel de la Cei demandant même une profonde réforme de la Commission électorale alors que le gouvernement ivoirien estime quant à lui, qu’il faut un ‘’rééquilibrage’’ des membres de la Commission centrale qui est passée, de ce fait, de 17 à 15.

Clémentine Touré


Ci-dessous, les membres de la Commission centrale nommés :
Au titre du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation;

Le Conseil a donné son accord en vue de la nomination des Membres de la Commission Centrale de la Commission Electorale Indépendante (CEI).

Ainsi, sont nommées les personnalités ci-après :

•    Monsieur KONE Sourou, proposé par le Président de la République ;
•    Monsieur Ibrahima BAYO, proposé par le Ministre chargé de l’Administration du Territoire ;
•    Monsieur COULIBALY Kuibert, Magistrat, proposé par le Conseil Supérieur de la Magistrature ;
•    Monsieur KOUAME Adjoumani Pierre, proposé par la Plateforme des Organisations de la Société Civile pour l’Observation des Elections en Côte d’Ivoire (POECI) ;
•    Madame SANOGHO Alimata Epse PORQUET, proposée par la Plateforme Panafricaine des Femmes et des Jeunes pour la Paix, la Démocratie et la Gouvernance (2PFJ) ;
•    Madame YOLI BI KONE Klintio Marguerite, proposée par la Plateforme des Organisation de la Société Civile pour des Elections Apaisées Crédibles et Equitables en Côte d’Ivoire (PEACE-CI) ;
•    Monsieur Julien Fernand GAUZE, proposé par le Groupe de Plaidoyer et d’Actions pour une Transparence Electorales (GPATE) ;
•    Me YAPOBI Ketty Yolande née NIABA, Avocat près la Cour d’Appel d’Abidjan, proposée par le Barreau ;
•    Monsieur BAMBA Sindou, proposé par le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) ;

•    Monsieur TRAORE Méfoua, proposé par le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), groupement politique au pouvoir ;
•    Monsieur EBROTIE Emile, proposé par le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), groupement politique au pouvoir ;
•    Monsieur ADJA Awo Serges Alain, proposé par le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), groupement politique au pouvoir ;
•    Madame LAGOU Adjoua Henriette, proposée par le Groupement des Partenaires politiques pour la Paix  (GP-PAIX), l’Alliance des Ivoiriens pour la Démocratie (AID), l’Union des Masses Populaires pour la Patrie (UMPP) et le Renouveau Démocratique, groupements politiques de l’opposition ;
•    Monsieur DOGOU Alain dit GOBA Maurice, proposé par l’Alliances des Forces Démocratiques de Côte d’Ivoire (AFD-CI), groupement politique de l’opposition ;
•    Monsieur YAPI Yapo Daudet, proposé par la Ligue des Mouvements pour le Progrès (LMP) groupement politique de l’opposition.
 
Extrait du communiqué du Conseil des ministres du 25 septembre 2019