Sidebar

15
Mar, Oct

Visite d’Etat du Président Ouattara dans le Nzi /Le Secrétaire d’Etat, Koffi N’guessan Lataille, sonne la mobilisation à Bocanda

Politique
Typographie

Koffi N’guessan Lataille plaide pour que cette visite soit ‘’le ciment du renforcement de la solidarité et de la fraternité des enfants du N’zi’’.


Koffi N’guessan Lataille, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Construction, de l’Urbanisme et de l’Habitat, chargé des Logements sociaux, l’un des Coordonnateurs (avec les ministres de la Région : Ly-Ramata Bakayoko (Femme Famille et Enfant), Adama Coulibaly (Economie et Finance), Touré Mamadou (Jeunes et Promotion de la Jeunesse), de la Visite d’Etat du Président de la République dans le N’zi, a déclaré, samedi 14 septembre 2019, à la salle de conférence de la préfecture de Bocanda : ‘’quand on doit recevoir un frère, on ne fait pas de calcul’’. Ajoutant : ‘’Un enfant ne prévient pas ses parents avant de leur rendre visite’’.

Il entendait ainsi mettre fin aux commentaires, notamment sur les réseaux sociaux, de ressortissants de la Région du N’zi, qui estiment que ladite Région n’a rien obtenu de la gouvernance de Ouattara, fils de cette région, depuis son avènement au pouvoir. Une raison, selon eux, de bouder cette visite d’Etat qui prend, à les en croire, l’allure d’une campagne électorale.
Pour le président du Conseil régional du N’zi, ce qui compte, c’est le bilan après cette visite qui doit être ‘’historique et mémorable’’ ; ce qui compte, insiste-t-il, c’est ‘’ ce qui va marquer la région’’. Il s’est dit rassuré que pour cette 1ère réunion d’information, la salle de conférence de la préfecture du département soit archicomble.

Koffi N’guessan Lataille plaide pour que cette visite soit ‘’le ciment du renforcement de la solidarité et de la fraternité des enfants du N’zi’’. C’est pourquoi, s’adressant aux chefs traditionnels, aux chefs des villages et aux cadres de Bocanda, il souhaite une mobilisation des 126 000 habitants du département, à la dimension de leur ‘’espérance’’.
Le Secrétaire d’Etat Koffi N’guessan Lataille n’a pas manqué de dire ‘’infiniment merci’’ à ses parents pour leurs ‘’prières’’ qui ont permis qu’aujourd’hui et pour la 1ère fois, un cadre de Bocanda soit à ce si haut niveau de responsabilité au niveau du pays. Il souhaite que d’autres cadres du département atteigne ce sommet, après lui.

A la question d’un des chefs traditionnels quant à la connotation politique de cette visite (pour certains, Alassane Ouattara serait en campagne), Soro Fatogoma, préfet de Bocanda a coupé court par cette interrogation : ‘’quand le Président Ouattara était en campagne en 2015, vous ai-je une fois convoqué à une réunion ?’’ Si je le fais cette fois, soutient-il, c’est parce que c’est une visite d’Etat comme le Chef de l’Etat l’a fait dans 28 régions sur 31, depuis qu’il est au pouvoir. ‘’Pour cela, je vais acheter le pagne de la cérémonie, faites comme moi’’, a-t-il rigolé. Cette visite rentre dans le cadre du fonctionnement normal de l’Etat’’, a-t-il soutenu.
Cette rencontre a mobilisé de nombreux élus de cette région notamment la Députée Pdci, N’zi Da Affoué Eliane, le Maire Rhdp Kramo Kouassi, Kouamé Kouakou Lacina (ancien maire, Pdci) et de nombreux cadres du département : Kanga Bruno, cadre des Impôts, Nzi Kanga Rémi, préfet d’Adzopé ; sans oublier le corps préfectoral.

Cette réunion fait suite à celle tenue, mercredi dernier à Abidjan et présidée par Diakité Sidki, ministre de l’Administration du Territoire consacrée au lancement de l’organisation de cette visite d’Etat. A sa suite, des séances de travail éclatées devaient être organisées dans les trois départements de la Région du N’zi : Dimbokro, ce samedi 14, matin, Bocanda l’après-midi et Kouassi Kouassikro, dimanche 15 septembre.
Le Président de la République débutera sa visite d’Etat le 25 septembre par un Conseil des ministres, à Dimbokro, chef-Lieu de Région, animera un meeting à Bocanda et clôturera cette visite par un giga meeting de clôture au stage Koné Samba Ambroise de Dimbokro.

JEAN MICHAEL

Présidents des commissions
Commission Scientifique : Pokou Barthélémy
Maitre de cérémonie : Sylvain Namoya
Protocole : le préfet Akpoué Denis
Dons : le préfet N’zi Rémi
Finance : Kanga Bruno
Accueil et hébergement : Mme Essan
Restauration : Niambé Bernard
Mobilisation et transport : Kramo Kouassi (maire de Bocanda)
Aménagement et logistique : Diaby Yacouba
Sono : Amouin St Clair
Santé : Directeur départemental de la Santé de Bocanda
Sécurité :  Commissaire N’guessan José
Presse : Venance Konan
Pavoisement : Mme Konaté Bintou