Sidebar

22
Dim, Sep

Hommage à Alassane Ouattara/Ly-Ramata pour une cérémonie ‘’grandiose’’ des populations du N’zi

Politique
Typographie

Cette cérémonie d’hommage qu’elle veut « grandiose » à travers une mobilisation exceptionnelle est placée sous le haut patronage du premier ministre Amadou Gon Coulibaly.


Le directoire des préparatifs de la journée d’hommage au chef de l’Etat, Alassane Ouattara, présidé par Ly-Ramata Bakayoko, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, a rendu public ses réflexions. Le N’zi organise la journée d’hommage au Chef de l’Etat le 31 août prochain. C’est par un applaudissement nourri que les populations des trois départements que sont Kouassi Kouassikro, Bocanda et Dimbokro, ont accueilli cette nouvelle. Situant la rencontre du 17 aout dans son contexte, la ministre Ly-Ramata Bakayoko, initiatrice de cette journée d’hommage, a dit qu’il s’agit d’une « célébration purement républicaine loin des idéaux politiques ». Il s’agit, a-t-elle indiqué, de célébrer le Président pour reconnaitre ses bienfaits et son attachement au peuple ivoirien.

« Au regard du leadership du président de la République qui a permis à la Côte d’Ivoire de se positionner dans le concert des Nations, du climat de paix et du vivre-ensemble qu’il a instauré, des nombreuses réalisations socioéconomiques ayant permis d’améliorer les conditions de vie des populations, il serait malveillant pour les filles et fils de Dimbokro, terre natale du Président Ouattara, de ne pas le magnifier » a-t-elle expliqué. Poursuivant, elle a soutenu que même si tout n’est pas parfait, le peuple ivoirien dans son entièreté, se doit de reconnaitre les efforts consentis par le chef de l’Etat et son gouvernement. Elle par conséquent demander l’adhésion de toutes les couches sociales à cette rencontre « festive ». Les élus, cadres, fils et filles et le corps préfectoral ont rehaussé de leur présence, cette rencontre pour manifester leur soutien à cette initiative. Cette cérémonie d’hommage qu’elle veut « grandiose » à travers une mobilisation exceptionnelle est placée sous le haut patronage du premier ministre Amadou Gon Coulibaly et sous la présidence d’Ahoussou Kouadio Jeannot, président du Sénat.

E. ZOUHOMAN