Sidebar

15
Mar, Oct

Amédé Kouakou (cadre du Rhdp) : ‘’On n’insulte pas quelqu’un qui vous fait à manger’’

Politique
Typographie

‘’Moi, je sais pourquoi je suis au Rhdp’’, a déclaré le ministre Amédé Koffi Kouakou.


Amédé Koffi Kouakou, ministre de l’Equipement routier et cadre du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (Rhdp, parti unifié), a déclaré, samedi, 13 avril 2019, à Attiégouakro (Yamoussoukro, centre du pays), qu’il ne faut pas ‘’insulter quelqu’un qui vous fait à manger’’. Le transfuge du Pdci-Rda, parti d’Henri Konan Bédié, qui faisait certainement allusion à ses anciens camarades de parti, était le président de la cérémonie d’investiture du 1er maire de la nouvelle commune d’Attiégouakro. Clarifiant sa pensée, le maire de Divo (centre-ouest), a soutenu qu’ériger ce gros bourg en commune et bitumer l’axe Yamoussoukro-Attiégouakro est de la seule volonté du Président de la République, Alassane Ouattara.

C’est pourquoi il a interrogé ses parents nanafouè (groupe ethnique de cette partie du pays), en ces termes :’’si vous insultez votre mère ou la lapidez pendant qu’elle confectionne le met familial, pensez-vous qu’elle va vous en servir, une fois le repas prêt ?’’ Ce à quoi les populations ont répondu par la négative. ‘’Moi, je sais pourquoi je suis au Rhdp’’, a-t-il conclu.
Le Patron de la cérémonie, Daniel Kablan Duncan, Vice-président de la République, a été représenté par Théophile Ahoua N’doli. Lui également, est allé dans le sens d’Amédé Kouakou, en demandant aux populations d’Attiégouakro et aux Ivoiriens de reconnaitre les exploits d’Alassane Ouattara qui, en l’espace de huit ans, a transformé la Côte d’Ivoire sur tous les plans.

Quant au maire, l’Inspecteur général d’Etat, tout comme Amédé Kouakou et Souleymane Diarrassouba, ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des Pme, lui ont donné de sages conseils dans le sens d’une gestion collégiale de son Conseil municipal, en se concentrant sur les préoccupations des populations de la commune.
Kouamé Jérôme, maire de la commune a, quant à lui, promis travailler avec tout le monde. Il a donc saisi cette occasion pour présenter aux autorités présentes, les priorités de son mandat qui sont entre autres, la construction de l’hôtel de ville dont la 1ère pierre a été posée le jour même. A cela il a ajouté le bitumage des voies de la commune, la desserte de plusieurs localités en eau potable, la construction d’un lycée de jeunes filles et d’un commissariat pour la sécurité de ses administrés et de leurs biens.

Clémentine Touré