Sidebar

17
Jeu, Oct

Violences électorales à Port-Bouët et à Grand-Bassam/A qui profite le crime ?

Politique
Typographie

En plus des casses de 15 Bureaux de vote aux résultats invalidés, Jean Louis Moulot, candidat du Rhdp, n’a pu obtenir que 51,91 % des suffrages exprimés.


Le 16 décembre dernier, la Commission électorale indépendante (Cei), a organisé les élections locales partielles après les violences qui ont émaillé celles-ci le 13 octobre 2018 et qui ont nécessité leur reprise par la Chambre administrative de la Cour suprême de Côte d’Ivoire.
Si dans les Régions du Lôh-Djiboua (centre-ouest) et dans le Guémon (ouest) ; tout comme à Bingerville, Rubino, Booko et Lakota, tout s’est déroulé dans le calme, il n’en est pas de même pour Port-Bouët (commune sud d’Abidjan) et Grand-Bassam (40 km au sud-est d’Abidjan), où des ‘’bandits’’ armés de pistolets et d’armes blanches ont saccagé le siège du Pdci-Rda comme à Port-Bouët, des Bureaux de vote et des urnes avant de brûler des bulletins de vote (Grand-Bassam), au nez et à la barbe des milliers de forces de l’ordre déployés sur le terrain et devant des superviseurs internationaux médusés ; notamment ceux de l’Union européenne. En tout, 15 Bureaux de vote saccagés et les bulletins de vote brûlés ou déchirés, à en croire Georges Philippe Ezaley, candidat du Pdci-Rda, lors de sa conférence de presse du dimanche 16 décembre tenue, à Grand-Bassam.

"Le vote des zones qui m'étaient favorables ont été annulées après les saccages. Je suis le seul candidat dans une élection qui n'a pas pu voter pour moi-même. Au scrutin récent du 13 octobre, j'avais une avance de 2000 voix sur mon adversaire dans cette zone’’, a-t-il déclaré.
A la suite de ces violences, la Cei a en effet invalidé les résultats des 15 Bureaux de vote (Bv) pour proclamer la victoire de Jean Louis Moulot, candidat du Rhdp ; par ailleurs Directeur de cabinet du Président ivoirien, Alassane Ouattara ; alors que le nombre d’inscrits des Bv, non pris en compte, avoisinerait les 7000 électeurs. Les résultats provisoires proclamés par la Cei ; lundi 17 décembre, sont les suivants :

Nombre d’inscrits : 35 474 sur 42 051
Nombre de bureaux de vote : 89 sur 104 ; soit 15 saccagés
Taux de participation : 45,80%
ont obtenu :
Jean Louis Moulot 51,91 %
Ezaley Georges 45, 72 %
Kouadio Koffi 0,07 %
Miessan Vincent 1,93 %

Le candidat du Pdci-Rda, Georges Philippe Ezaley, a décidé, comme aux municipales du 13 octobre dernier, de saisir la Chambre administrative de la Cour suprême pour invalider les résultats du fait que près de 7000 électeurs des Bv saccagés, n’ont pas été pris en compte dans le résultat final des votes.
Quant à Jean Louis Moulot, candidat du Rhdp qui paradait dans la ville, lundi soir, après la proclamation de sa victoire par la Cei, il a remercié les Bassamois, sur sa page Facebook et affiché ses ambitions pour les années à venir : ‘’je tiens à remercier chacun et chacune d'entre vous qui avez cru en moi, en mon équipe et aux engagements que j'ai pris et que je respecterai au cours des 5 prochaines années.

Je félicite tous ces frères et soeurs qui ont accepté de nous accompagner sur notre liste "Union pour le rassemblement de Grand Bassam" , tous ces bénévoles qui se sont engagés jour et nuit en sillonnant tous les villages et quartiers pour porter notre message. Ainsi que tous les leaders d'opinion qui ont compris la justesse de notre vision. Cette victoire, je la dédie au Roi de Moossou et au Roi des N'Zima qui n'ont pas hésité à nous faire bénéficier de leurs bénédictions et de leur soutien paternel.
Enfin, je voudrais remercier ma Famille, et notre coalition politique dont le soutien ne nous a jamais fait défaut. Chers Bassamois, chères Bassamoises au cours de ces 5 prochaines années, nous offrirons tous ensemble, à notre ville, le meilleur de nous-mêmes !’’

Le soutien au candidat du Rhdp, pendant la campagne, des caciques du parti au pouvoir n’a pas fait défaut, alors qu’il avait été proclamé vainqueur aux municipales du 13 octobre : le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan (député de Grand-Bassam), le Premier ministre Amadou Gon, les ministres Hamed Bakayoko (Défense), Marcel Amon Tanoh (Affaires étrangères), Bandama Kouakou (culture), Kouassi Adjoumani (ressources halieutiques), Kandia Camara (Education nationale et Secrétaire générale du Rassemblement des Républicains (Rdr), Amadou Soumahoro…tous, étaient à Grand-Bassam pour soutenir Jean Louis Moulot, pour la mairie de la cité balnéaire. Le  même discours à la bouche : ‘’ Jean-Louis Moulot et le Président de la République se voient chaque matin au bureau.

C’est lui qui peut lui exposer vos problèmes directement. Je vous en prie, ne confiez pas cette belle commune à quelqu’un qui n’a même pas la possibilité de rencontrer le Chef de l’État.’’
En plus des casses de 15 Bureaux de vote, dans les zones dites favorables à son adversaire politique, aux résultats invalidés, Jean Louis  Moulot, candidat du Rhdp, n’a pu obtenir que 51,91 % des suffrages exprimés ; ce qui fait dire à certains analystes que malgré tout, la pilule Rhdp aux municipales de la cité balnéaire, a du mal à passer et ce n’est pas une bonne publicité pour la ville classée au patrimoine culturel mondial de l’Unesco.

Biékono