Sidebar

26
Mer, Jui

Ebrin Yao Remi (2ème Vice-Président)/’’Le MFA ne disparaîtra jamais après le 26 janvier 2019’’

Politique
Typographie

Qu’est-ce que les militants du MFA dans leur grande majorité ont eu dans la gestion du Pouvoir depuis 2011 que le Rhdp est au pouvoir ? Lire l’interview  de M. Ebrin Yao Remi, 2ème Vice-Président du Mouvement des Forces de l’Avenir (Mfa)


Monsieur le 2ème Vice-Président du MFA, M. EBRIN YAO REMI, quelle analyse faites-vous sur la situation socio-politique actuelle en Côte d’Ivoire ?
Merci pour l’opportunité  que vous me donnez, de donner mon point de vue sur la situation socio-Politique dans notre pays. La situation Politique n’est pas du tout reluisante. Les dernières élections locales du 13 octobre 2018 passées nous ont démontré que, nous traversons une situation très sensible  au vu des pertes en vies humaines et du contentieux électorale qui s’est déporté au plan internationale.

Quel est votre avis sur le Rhdp, parti unifié ?
Sincèrement le Rhdp, parti unifié, en lui-même était un très bon projet au départ, car une période transitoire de 12 à 18 mois était prévue avant la mise en place définitive de ce Parti, qui devrait permettre à chaque parti de prendre le temps d’expliquer à ses militants le bien fondé, ses avantages pour les ivoiriens et particulièrement pour les différents partis qui le composent.  Et voilà que nous entendons à travers les médias et les réseaux sociaux que désormais cette période transitoire de 12 à 18 mois est trop longue et qu’il faut raccourcir à 03 mois désormais pour la mise en place, voire une disparition définitive des différents Partis affiliés.
Nous disons non, il n’a jamais été question que le Mfa disparaisse, soyons sérieux, on gagne quoi en disparaissant ? Le Mfa est membre fondateur du Rhdp, mais qu’on nous dise concrètement ce que nous avons eu depuis la création du Rhdp. Nous sommes un Parti Politique bien organisé avec nos différentes instances, donc un individu ou 06 personnes ne peuvent pas aujourd’hui se lever et dire que le Mfa est prêt à disparaître à cause de leurs intérêts mesquins, nous disons que cela n’est pas acceptable et nos militants n’accepteront jamais cette trahison.


Tout ce que les gens racontent par ci et par là disant que le Rhdp-unifié va sauver les Ivoiriens, alors qu’on nous donne tous les documents ou accords dans lesquels sont mentionnés les modalités de disparition de chaque Parti politique, et où il est mentionné clairement comment se fera la gestion du pouvoir d’Etat par cette  coalition Rhdp-unifié ; sans oublier ce que deviendront les différents organes de chaque Parti ? Comment se fera la transition en interne de ce nouveau Parti Rhdp-unifié? 
Sincèrement, moi j’ai l’impression qu’on court trop vite parce que l’on nous cache quelque chose, certainement qu’il y a un deal en dessous.

Monsieur le 2ème  Vice-Président, dites-nous  quand se tiendra votre bureau politique pour donner votre accord quant à la disparition définitive du Mfa pour devenir Rhdp-unifié ?
Excusez-moi Monsieur, j’ai l’impression que nous ne nous comprenons pas bien, j’ai dit et je le répète le MFA ne disparaîtra jamais après le 26 janvier 2019, et comme le disait le père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne feu FELIX HOUPHOUET BOIGNY, quand on vous a laissé un héritage, si vous ne pouvez pas l’augmenter, alors lutter de toutes vos forces pour ne pas faire perdre un grain de cet héritage. Depuis le premier congrès du Mfa en 2006, nous avons consacré toute notre vie à la consolidation de tous nos acquis, ce n’est pas nous qui avons créé le Mfa,  c’est un héritage qui nous a été  légué, donc personne n’a le droit de le faire disparaitre à cause d’un quelconque intérêt personnel. 


Monsieur le 2ème  vice-président, quel rôle avez-vous joué dans la crise qui avait opposé Siaka Ouattara l’actuel Président à l’ex-Président Moutaye ?
Le combat n’a pas été du tout facile, j’étais le Président du Conseil de Discipline du MFA et après notre réunion du bureau Politique du 26 Août 2017 qui avait réuni plus des ¾ des membres statutaires, en tant que Président du Conseil de Discipline et conformément à nos textes, j’ai pris sur moi la responsabilité en entérinant  la décision de suspension du Bureau Politique de l’ex  Président Moutayé pour Haute Trahison. Le camarade Siaka Ouattara sait très bien dans quelles conditions nous l’avions mis là ; donc il ne peut pas s’aventurer à aller s’asseoir à une réunion ou s’enfermer entre les quatre murs  et pondre une déclaration pour dire que le MFA est prêt à disparaître.
 Quand on n’a pas construit une maison, on ne la détruit pas.

Par ailleurs je tiens à préciser ici et maintenant que tous ceux qui font des déclarations de disparition du MFA dans la presse et sur les réseaux sociaux ne sont pas militants de première heure, ne connaissent pas réellement l’histoire de notre Parti. Ce  sont des vendeurs d’illusions qui ont faim et qui cherchent à manger. Nos militants ont trop souffert depuis la création du MFA, beaucoup sont morts comme des martyrs pendant la crise post-électorale de 2010, en laissant derrière eux leurs différentes familles.

Alors d’où vient le fait  qu’un individu ou six personnes ayant leur nom sur les documents RHDP-UNIFIE sans même prendre la peine d’en informer d’abord la Direction du Parti, puissent aujourd’hui décider de faire disparaître le MFA notre grand héritage, oubliant toutes nos souffrances et luttes perpétuelles ? Que ces vendeurs d’illusions nous montrent un seul procès-verbal au sortir d’une réunion d’un bureau Politique ou l’on fait cas de la disparition du MFA.
Pour rappel, au cours du dernier congrès du Rdr qui s’est tenu au palais des sports de Treichville en 2018, le Président d’honneur du RDR en la personne du Docteur Alassane Ouattara et la Présidente du Rdr le Professeur Henriette Dagri Diabaté, ont réaffirmé haut et fort que leur Parti le Rdr ne disparaitra jamais, alors pourquoi voulez-vous aujourd’hui que le Mfa disparaisse ? Qu’est-ce que les militants du MFA dans leur grande majorité ont eu dans la gestion du Pouvoir depuis 2011 que le Rhdp est au pouvoir ? Nos militants et les cadres sont laissés pour compte.

Certains affirment que c’est parce qu’il n’y a pas de cadres au Mfa ?
Vraiment, c’est dommage qu’on puisse minimiser le MFA à ce point et le mettre dans une telle poubelle. Moi qui vous parle, depuis le 21 Mai 2004, je suis titulaire d’un Diplôme d’ingénieur Commercial et depuis 2009 je suis titulaire d’un master 3ème cycle en Communication et Développement Durable. En dehors de moi, il y a des Professeurs titulaires de l’université et pleins d’autres diplômés au MFA, alors d’où vient ce gros mensonge qu’il n’y a pas de cadres au MFA ?


Je suis actuellement sur le point d’introduire des actions en justice contre des camarades qui se sont cachés dans leur chambre pour tripatouiller nos textes du congrès après adoption par le haut conseil  dans le seul but d’avoir une main mise sur le MFA afin de le faire disparaître.
Je conclus en lançant un appel pressant au camarade Siaka Ouattara Président du MFA que je connais de A à Z avec qui j’ai fait le lycée d’Abengourou, à la Direction du Rhdp-unifié et plus  particulièrement au Président Alassane Ouattara Président du Rhdp-unifié  qu’il n’a jamais été question de la disparition du MFA, car il devient évident qu’au moment de la mise en place de ce Parti Rhdp-unifié  un flou total s’est installé.
Nous rassurons tous nos militants que leurs différents sacrifices consentis depuis la création du MFA, en passant par notre premier congrès en 2006 ne resteront pas vains. Notre lutte harmonieuse pour la conquête du pouvoir d’Etat reste inébranlable, alors soyez rassurés  la disparition du MFA n’est pas à l’ordre du jour.

Réalisée par UPL-CI