Sidebar

25
Lun, Mar

Désavouée dans plusieurs localités par la Cour suprême/La preuve que la réforme de la Commission électorale urge

Politique
Typographie

Lors de son adresse à la Nation du 06 août 2018, le Président Ouattara a promis engager des réformes quant à la Cei ; ce, avant les élections de 2020. On attend toujours.


Les 14 juges de la Chambre administrative de la Cour Suprême ont achevé, vendredi 30 novembre 2018, l’examen de la centaine de recours exercés à la suite des élections municipales et régionales du 13 octobre 2018.
A l’analyse, et selon Me Suy Bi, avocat du Pdci-Rda, parti de l’opposition, trois des 12 recours du parti d’Henri Konan Bédié ont prospéré ; un seul sur les 22 recours exercés contre le Pdci-Rda a également prospéré. Au total, la Cour Suprême  a annulé le scrutin dans huit circonscriptions : Loh-Djiboua (Divo, centre-ouest) Guemon (Duékoué, ouest), Grand-Bassam (sud d’Abidjan), Port-Bouët (commune au Sud d’Abidjan), Rubino (sud du pays), Booko (nord de la Côte d’Ivoire), Bingerville (banlieue est d’Abidjan) et Lakota (centre-ouest du pays).

Ainsi donc, 05 victoires du Rhdp ont été annulées et une victoire du Pdci-Rda, proclamée par la Cei, a été annulée. En outre, en ce qui concerne les recours exercés par ou contre les candidats du Pdci-Rda, ils ont été rejetés dans les Régions du  Moronou (avec la victoire d’Affi N’guessan (Fpi), l’Indenié-Djuablin (le ministre Abinan Kouakou (Rhdp, parti unifié), le Gontougo (Kobenan Kouassi Adjoumani (Rhdp, parti unifié). Idem pour les communes de Koumassi (avec la victoi
re de Cissé Bacongo, (Rhdp), Attécoubé, Rhdp), Bonon, Tiebissou, Yopougon et Bouaké (Djibo Nicolas, Rhdp).
En revanche, les recours exercés contre les candidats élus du Pdci-Rda, dans plusieurs localités, n’ont pas prospéré, au dire de Me Suy Bi. Il s’agit des Régions du Bélier, de Gbèkè (avec la victoire de Jacques Mangoua), du Haut-Sassandra (Alphonse Djédjé Mady), Grands-Ponts et des communes de cocody (Gabriel Yacé), Duékoué,  Toulepleu (Denis Kah Zion), Alepe,  Hiré, Béoumi, Marcory, Diabo, Zoukougbeu Meaguy, Yamoussoukro etc.

Selon certains analystes, même s’ils félicitent les hauts magistrats de la Chambre administrative de la Cour suprême pour leur ‘’probité’’, le vacarme autour des résultats, notamment au plateau et à Grand-Bassam a attiré la communauté internationale qui a décidé d’y voir clair. Pour d’autres, le fait que pour la 1ère fois, le Pdci-Rda saisisse des avocats français dans le cadre des élections locales, a permis que les élections soient reprises  par exemple à Grand-Bassam, là où, malgré les contestations, la Cei a proclamé le candidat du Rhdp, Jean Louis Moulot, vainqueur. Tout comme à Bingerville, Rubino, Lakota (malgré une violence inouïe), dans le Guémon ou le Lôh-Djiboua où elle avait proclamé des vainqueurs.
C’est la preuve supplémentaire que la Commission électorale, dirigée par Youssouf Bakayoko depuis des lustres, a besoin d’être réformée tant elle fait l’unanimité contre elle. Ce, conformément à la volonté des partis politiques, de la société civile et du Président Alassane Ouattara qui a promis, lors de son adresse à la Nation du 06 août 2018, engager des réformes de cette Commission avant les élections de 2020.

Jean Michael