Sidebar

25
Lun, Mar

Réunis au Sénégal/Les Libéraux veulent se donner les moyens pour faire face aux ‘’défis auxquels le monde est confronté’’

Politique
Typographie

Pour Alassane Ouattara le continent africain a les capacités de relever les défis actuels en alliant principes libéraux et solidarité.


Le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a pris part, vendredi 30 novembre 2018, à Dakar (Sénégal), aux côtés des Présidents Macky Sall du Sénégal, George Weah du Libéria et Adama Barrow de Gambie, à la cérémonie d'ouverture du 62e Congrès de l’Internationale Libérale sous le thème : « Libéralisme 4.0 : réponses locales aux défis mondiaux ».
Intervenant à cette occasion, le Chef de l’Etat ivoirien a traduit sa reconnaissance à la grande famille libérale, ‘’qui a accompagné et soutenu plusieurs formations politiques dont la sienne (le Rassemblement des Républicains Ndlr), aux plus hauts sommets de l’Etat’’.

Le Président de Côte d’Ivoire a, en outre, exalté le libéralisme, ‘’qui permet d’impulser la croissance économique, de créer des emplois, notamment pour les jeunes, de lutter contre la pauvreté, d’ouvrir des espaces de liberté et de consolider la démocratie, l’Etat de droit ainsi que la bonne gouvernance’’.
Evoquant les défis mondiaux du moment, notamment les graves menaces sur la paix et la sécurité internationale, la remise en cause du multilatéralisme, les atteintes au droit international, la montée des nationalismes, les effets dévastateurs du réchauffement climatique, et les migrations internationales, le Chef de l’Etat ivoirien s’est dit convaincu que le continent africain a les capacités de les relever en alliant principes libéraux et solidarité.

A cet égard, il a insisté sur la nécessité ‘’de consolider la démocratie, de garantir les libertés des concitoyens, et de poursuivre la construction d’économies solides, créatrices de plus de richesses, d’emplois et d’opportunités pour la jeunesse, grâce notamment à un secteur privé dynamique et inventif’’.
Abordant la situation de son pays depuis son accession à la magistrature suprême, Alassane Ouattara s’est félicité du repositionnement dudit pays grâce à un programme de gouvernement libéral et aux mesures prises, notamment le renforcement des libertés individuelles et collectives, l’incitation à la libre entreprise, ainsi que l’adoption d’un Code des investissements ambitieux.

Ces mesures ont, selon lui, permis à la Côte d’Ivoire de réaliser des performances exceptionnelles reconnues par le rapport Doing Business de la Banque Mondiale et le dernier rapport Mo Ibrahim sur la Gouvernance.
Le Président de la République de Côte d’Ivoire  a exhorté les congressistes à proposer des mesures pertinentes, pour porter plus haut les valeurs communes du Libéralisme et faire face aux défis auxquels le monde est confronté.
 
Avant le Président ivoirien, son homologue du Sénégal, Macky Sall, est intervenu pour saluer les participants, notamment le Président Alassane Ouattara ‘’figure du libéralisme africain contemporain pour son combat pour la démocratie et la justice’’. Il a également relevé les avantages du modèle libéral, facteur de progrès social et de création de richesses.
Au terme de la cérémonie d’ouverture, les Présidents Alassane Ouattara et Macky Sall, ainsi que le Président de l’Internationale Libérale, Dr Juli Minoves-Triquell, ont signé un manifeste marquant la célébration des 70 ans de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme.
 
Source : note d’info de la présidence