29
Dim, Mar

Economie

La Fédération des consommateurs unis de Côte d’Ivoire veut mettre en place un protocole de sécurisation du consommateur par la certification et l’assurance à la consommation d’un bien.

La Fédération des consommateurs unis de Côte d’Ivoire (Fcu-Ci), a animé une conférence de presse, mercredi 11 mars 2020, à son siège à Cocody Angré, en présence de plusieurs organisations sœurs. 
Ce, en prélude à la première édition du Forum national des consommateurs qu’elle organisera le 26 mars prochain, à la Caistab, à Abidjan-Plateau. La Fuc-Ci entend se positionner comme le leader pour la défense ‘’réelle’’ des droits et intérêts des consommateurs.

« La consommation est un problème transversal qui touche tous les secteurs d’activités. La menace que peuvent représenter les produits nocifs ou de qualités douteuses, la mauvaise qualité des services, la cherté des denrées de grande consommation ; en somme, pour tout ce qui ne respecte pas les normes internationales, la Fédération des consommateurs unis de Côte d’Ivoire a fédéré en son sein des associations de consommateurs pour défendre les intérêts de ceux-ci » a indiqué le premier responsable Kouadio Kouamenan Marcel.
Pour cela, elle entend agir autrement. C’est-à-dire, proposer une nouvelle stratégie en travaillant sur deux axes : FCU-CI-Social et FUC-CI porteuses de projets de développement.
Pour le premier, il s'agira entre autre,  de  mettre en place des équipes de sensibilisation sur les sujets d’actualité, mettre en place un protocole de sécurisation du consommateur par la certification et l’assurance à la consommation d’un bien. Ce projet veut faire obtenir une réduction de 5 à 10% sur les différents articles des grandes surfaces et grands distributeurs agrées au profit des membres.
Pour le second, il s’agit de donner la possibilité aux coopératives et groupements voire associations, d’avoir accès aux plateformes économiques   internationales. Former les membres à la gestion et à l’élaboration de projet de développement, rechercher des financements de projets, stimuler et encourager l’esprit d’entrepreneuriat.

Au regard de ces ambitions en faveur des consommateurs, le Président de cette Fédération a lancé un appel ‘’pressant’’, aux autres associations, groupements et coopératives, à épouser sa vision, pour une efficacité plus accrue dans la lutte.
L’on notait la présence de la coopérative Mougnan, motchiva et la société coopérative du vivrier de Gonan (SOCOVIGO), toutes représentées par leurs présidentes. Elles ont fait des plaidoyers non seulement pour un accompagnement, mais aussi, insister sur le rapport qualité prix pour le bonheur des consommateurs.   

Awa Tee