29
Dim, Mar

Economie

Thiam est optimiste, comme tout bon leader, qui a su préparé son départ, pendant qu’il exécutait son mandat.


Tidjane Thiam, qui vient de quitter la prestigieuse banque Crédit Suisse, n’est animé d’aucune rancune, bien que son départ ait été le fait des intrigues. Une institution dont il a contribué grandement au rayonnement. Thiam quitte Crédit Suisse sur un bond de 70% de son bénéfice net. ‘’Je suis fier de ce que la banque a réalisé pendant mon mandat. Nous avons remis le Crédit Suisse sur de bons rails et nos résultats de 2019 montrent que nous pouvons être durablement rentables’’, a-t-il informé. Il s’est dit même disposé à apporter son soutien ‘’enthousiaste’’ à ses ex-collègues tandis qu’ils continueront à développer les affaires. Il ne s’enfle pas d’orgueil malgré les éloges qui fusent de partout dans le monde entier, louant ses compétences. Comme l’a écrit financialafrik.com, ‘’jamais un patron de banque d’origine africaine n’a été autant médiatisé que Tidjane Thiam, tout au long de son mandat à la tête de la banque helvétique’’.  Il est optimiste, comme tout bon leader, qui a su préparé son départ, pendant qu’il exécutait son mandat.

Pendant que le monde entier se lamentait sur l’avenir de la banque helvétique, il a su calmer la tempête en mettant sur un piédestal son successeur Thomas Gottstein. ‘’J’ai un grand respect pour ses qualités de dirigeant d’entreprise, mais également pour la personne qu’il est, et je sais qu’il permettra au Crédit Suisse de franchir un nouveau palier’’ a-t-il dit de Thomas Gottstein. C’est depuis juillet 2015 qu’il a déposé ses valises à la prestigieuse banque zurichoise. Il y est resté cinq ans avant de démissionner suite au scandale des écoutes et filatures révélées l’automne dernier, pour lequel son innocence a été prouvé par plusieurs enquêtes. Il a déclaré partir se reposer, sans toutefois indiquer ce lieu de repos. Pour ce repos, il bénéficie désormais d’un parachute doré de 18,2 milliards de franc cfa, un solde de tout compte comprenant salaires, bonus et stock-options. Ce qui fait de lui « qui a reçu en moyenne environ 10 millions de francs annuels (6 milliards de Franc CFA) par la banque au cours des trois années jusqu’en 2018, l’un des patrons de banque européens les mieux payés », rapporte financialafrik.com.



                                                                                                       Franck TAGOUYA
Sources: agefi.com; financialafrik.com