27
Jeu, Fév

Economie

C’est un désaveu ‘’important’’ du Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Uemoa.


Les ministres des Finances et de l’Economie et les Gouverneurs des Banques centrales des États membres de la Zone monétaire d'Afrique de l'ouest ; notamment ceux du Ghana, de Guinée; du Libéria, du Nigéria, de la Gambie et de la Sierra Leone, ont désavoué le 16 janvier 2020, à Abuja, au Nigéria, au sortir d’une réunion extraordinaire, la déclaration du Président de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), (Alassane Ouattara, Président de la Côte d’Ivoire Ndlr), le 21 décembre 2019 de renommer ‘’unilatéralement le franc CFA à l’«Eco» d’ici 2020’’. Le Conseil de convergence de la Zone monétaire d'Afrique de l'ouest (Zmao), ‘’tient à souligner que cette décision n'est pas conforme avec la décision de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Cedeao d’adopter l'«Eco» comme nom d’une monnaie unique indépendante de la Cedeao. Alassane Ouattara Président de la Côte d’Ivoire, par ailleurs Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Uemoa, a annoncé, au terme d’un entretien le samedi 21 décembre 2019, à Abidjan, avec son homologue français, Emmanuel Macron, en visite officielle de soixante-douze heures dans son pays, le changement du nom de la monnaie du FCfa à l’Eco, l’arrêt de la centralisation de 50% des réserves de changes au Trésor français et la fermeture du compte d’opérations.

Cette réforme concerne aussi le retrait des représentants de la France de tous les organes de décision et de gestion de l’Uemoa ; sans oublier le maintien de la garantie de convertibilité. Le Conseil de convergence de la Zmao réitère l'importance pour tous les Etats membres de la Cedeao de mettre en œuvre les décisions de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Cedeao concernant l'application de la feuille de route révisée du Programme de monnaie commune de la Cedeao.  Elle   recommande par ailleurs, qu’un sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement des États membres de la Zmao se réunisse ‘’prochainement’’, pour examiner ‘’en profondeur’’ cette question et d’autres questions connexes.  C’est un désaveu ‘’important’’ du Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Uemoa qui est, en outre, le Président commis par la Cedeao pour suivre le chantier de la monnaie unique de la Cedeao, c’est-à-dire l’Eco, note cet économiste et expert ivoirien, sous le couvert de l’anonymat. S’il soutient qu’en l’état actuel de la mise en place de l’Eco, il n’y a pas d’incidence économique directe sur les différentes économies de la Région, ce qui est à craindre, selon lui, c’est que la création effective de la monnaie unique de l’organisation communautaire ouest-africaine qui devrait être effective en 2020 (envisagée et annoncée), risque d’avoir du plomb dans l’aile.

Clémentine Touré