08
Dim, Déc

Economie

En raison de sa notoriété, la production de cette denrée tend à se développer hors de notre pays et à être commercialisée sous la même appellation « Attiéké ». La labellisation de l’attiéké made in Burkina Faso, au Salon de l'Agriculture (Sara), 2019, indigne des Ivoiriens sur les Réseaux sociaux.


Au titre du Ministère de l’Industrie et des Mines, en liaison avec le Ministère du Commerce, le Ministère de la Culture et de la Francophonie, le Ministère de l’Entrepreneuriat National, de l’Artisanat et de la Promotion des Pme, le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l’Economie et des Finances ;

Le Conseil a adopté une communication relative à la protection juridique de l’appellation « Attiéké » par le système de la propriété intellectuelle à travers une marque internationale de produit et de service.
L’appellation « Attiéké » désigne un mets traditionnel ivoirien à base de semoule de manioc avec différents diamètres. Cette spécialité culinaire de certaines populations lagunaires est devenue un élément du patrimoine culinaire ivoirien et sur le plan économique, la production de l’« Attiéké » constitue une activité génératrice de revenus pour les populations des zones productrices. En raison de sa notoriété, la production de cette denrée tend à se développer hors de notre pays et à être commercialisée sous la même appellation « Attiéké ». Face à cette situation, le Conseil a instruit le Ministre de l’Industrie et des Mines et l’ensemble des Ministres concernés à l’effet de prendre les dispositions nécessaires pour assurer la protection juridique internationale de l’appellation « Attiéké ».

Extrait du communiqué du conseil des ministres du mercredi 03 aout 2016