08
Dim, Déc

Economie

Mme Adou Sylvie a dressé un tableau sombre de l’emploi à Dimbokro depuis la fermeture de l’usine Utexi.


Réunies au sein de l’ONG Fady (femmes actives et dynamiques de Dimbokro), 800 femmes issues de divers horizons et diverses couches sociales ont investi la salle de l’Union de la jeunesse communale de Dimbokro (Ujcodi) le 14 novembre pour leur première sortie.     La pauvreté féminine, la difficile intégration de la femme dans le monde de l’emploi, la discrimination de la femme dans certaines activités, les sources de revenu…telles sont quelques raisons qui ont milité en faveur de cette idée de se regrouper et de fédérer leurs énergies autour de leur présidente, Mme Adou Sylvie, affectueusement appelée « Modan », restauratrice de fonction. S’adressant à ses sœurs, elle a dressé un tableau sombre de l’emploi à Dimbokro depuis la fermeture de l’usine Utexi avec son corollaire de chômage des pères de famille et la précarité dans laquelle se trouvent plombée la gent féminine : « la mission fondamentale de Fady est l’autonomisation de la femme par la promotion de l’entrepreneuriat » a-t-elle indiqué. L’objectif final étant d’éveiller le dynamisme des femmes afin d’éradiquer définitivement la pauvreté de leur milieu. Aux dires des membres fondateurs, Fady est née de la frustration de nombreuses femmes lors de la récente visite du chef de l’Etat, le président Alassane Ouattara, à Dimbokro, où «  des tonnes de cadeaux et dons  destinés aux femmes ont été détournées par des mains obscures ».

C’est pourquoi, selon la présidente, la première dame, madame Dominique Ouattara, à décidé de les soutenir à travers le Fonds d’appui des femmes de Côte d’Ivoire (Fafci). La structure a un bureau de 15 membres avec à sa tête la présidente Adou Sylvie et de onze délégués couvrant les différents quartiers de la commune. Pour une bonne structuration de ses organes et une bonne conduite de ses activités, Fady a loué les services de Loh Guida Alexandre, consultant en promotion des Ong et associations. Il envisage la formation des femmes en comptabilité simplifiée et des cours d’alphabétisation. Il exhorte les femmes de Dimbokro à adhérer « massivement » à cette Ong afin que l’objectif attendu soit atteint, soit 1100 femmes. Ce qui leur permettra de mener des actions pour « valoriser » l’image de la femme de Dimbokro. La sortie officielle de Fady est prévue pour le 21 décembre prochain.

E. ZOUHOMAN