Sidebar

15
Mar, Oct

Pour un impact sur le développement de la Côte d’Ivoire/Babacar Cissé pour la poursuite des réformes

Economie
Typographie

Pierre Laporte (Directeur des Opérations), a soutenu que la Côte d’Ivoire et la Banque Mondiale ont fait de réels progrès dans la promotion du capital humain et de la santé.


Le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a échangé lundi 24 Juin 2019, au Palais de la Présidence de la République, successivement avec le
Directeur des Opérations de la Banque Mondiale (BM) pour la Côte d’Ivoire, Pierre Laporte, et le Coordonnateur du Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire, Babacar Cissé. Ces deux personnalités qui sont en fin de mission, sont venues faire leurs adieux au Chef de l’Etat ivoirien.
Le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour la Côte d’Ivoire a indiqué avoir remercié le Président Alassane Ouattara pour tout son soutien pendant ses
trois ans et demi de présence dans son pays et a profité de l’occasion pour évoquer avec lui, le point de la coopération entre la Côte d’Ivoire et la Banque Mondiale.
A cet égard, il a révélé que la taille du Portefeuille de la Côte d’Ivoire avec la Banque Mondiale qui était de 600 millions de dollars à sa prise de fonction est passée
aujourd’hui à 2,6 milliards de dollars.

Il a ajouté, par ailleurs, que la Côte d’Ivoire et son Institution ont aujourd’hui des projets d’envergure, plus structurants, qui sont passés de 50 à 300 millions de
dollars. C’est dans ce cadre que s’inscrivent le Projet du Grand Abidjan et celui de la compétitivité des villes secondaires comme San Pedro et Bouaké, notamment.
En outre, Pierre Laporte a précisé que la Côte d’Ivoire et la Banque Mondiale ont fait de réels progrès dans la promotion du capital humain et au niveau de la santé.
Il a, en outre, souligné que durant son mandat, ce pays a beaucoup utilisé les instruments de la Banque Mondiale et cette période a vu la transformation de
l’engagement de la Banque Mondiale envers la Côte d’Ivoire.
Quant au Coordonnateur du Système des Nations Unies, il a dit avoir fait avec le Président ivoirien, le point de son parcours depuis son arrivée en Côte d’Ivoire, en 2013, dans le cadre de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (Onuci), ensuite
comme Représentant Résident du Pnud, Coordonnateur du Système des Nations Unies. Toutes choses qui l’ont emmené, selon lui, à travailler avec le Gouvernement
ivoirien sur plusieurs chantiers majeurs dont celui de la gestion de la fin de la mission de l’Onuci ; une mission qui, à son avis, a été un véritable succès qui sert
aujourd’hui de modèle en la matière.

Babacar Cissé a ajouté que l’entretien avec le Président de la République de Côte d’Ivoire a également été l’occasion d’échanger sur les défis de la sous-région ouest africaine. Il a également indiqué qu’il part de la Côte d’Ivoire « plus que satisfait », d’autant que ce pays et les Nations Unies, dans le cadre de leur coopération, ont eu des acquis ‘’remarquables’’ sur plusieurs plans ; notamment dans l’accompagnement de
la Côte d’Ivoire dans la préparation du Pnd (Plan National de Développement) 2016-2020 ainsi que sur les priorités du gouvernement ivoirien et leur mise en œuvre.
Il a invité les autorités ivoiriennes à poursuivre les réformes ‘’courageuses’’ engagées et dont l’impact, selon lui, se fera sentir bientôt sur le développement de la
Côte d’Ivoire.
Notons que le Directeur de Cabinet du Président de la République, Fidèle Sarassoro, a pris part à ces rencontres.