Sidebar

14
Lun, Oct

Côte d’Ivoire/Un endettement de plus en plus préoccupant !

Economie
Typographie

Le pont à hauban de la baie de Cocody, a été financé par la BID (Banque islamique de développement) à hauteur de 77,5 milliards FCFA pour un délai de réalisation de 24 mois.


Conseil des Ministres du mercredi 08 mai 2019

PROJETS DE DECRETS

Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt n° 6393-CI d’un montant de quatre-vingt-sept millions cent mille (87 100 000) Euros, soit cinquante-sept milliards cent trente-trois millions huit cent cinquante-quatre mille sept cents (57 133 854 700) francs CFA, conclu le 19 avril 2019, entre l’Association Internationale de Développement (AID) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du Programme d'amélioration de la Gouvernance pour la Délivrance des Services de base aux citoyens.

Ce programme permettra de renforcer les stratégies de mobilisation des recettes nationales et d’améliorer la budgétisation axée sur les résultats ainsi que les procédures de passation des marchés, de façon à rehausser la qualité des services et des prestations fournis aux citoyens.

Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Ministère de l’Economie et des Finances et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt n° 6383-CI d’un montant de quatre-vingt-huit millions (88 000 000) d’Euros, soit cinquante-sept milliards sept cent vingt-quatre millions deux cent seize mille (57 724 216 000) francs CFA, conclu le 19 avril 2019, entre l’Association Internationale de Développement (AID) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du Projet d’Appui au Développement de l’Enseignement Supérieur.

Ce projet vise à améliorer la gestion de l’Enseignement Supérieur, à augmenter le nombre d’inscriptions dans les programmes professionnels et à améliorer la qualité et la pertinence des programmes ainsi que des diplômes des établissements d’enseignement supérieur publics nationaux.

Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté deux (02) décrets :

•    le premier décret porte ratification de l’Accord de prêt n° 6387-CI d’un montant de cent soixante-quatorze millions deux cent mille (174 200 000) Euros, soit cent quatorze milliards deux cent soixante-sept millions sept cent neuf mille quatre cents (114 267 709 400) francs CFA, conclu le 19 avril 2019, entre l’Association Internationale de Développement (AID) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du Projet d’achat stratégique et d’harmonisation des financements et des compétences de santé pour améliorer l’utilisation et la qualité des services de santé et réduire la mortalité maternelle et infantile ;

•     le deuxième décret porte ratification de l’Accord de don n° A9692, d’un montant de vingt millions (20 000 000) de dollars US, soit environ onze milliards six cent soixante et un millions deux cent quarante-huit mille trois cent vingt-huit (11 661 248 328) francs CFA, conclu le 19 avril 2019, entre le Groupe de la Banque Mondiale, agissant en qualité d’Administrateur du Mécanisme de financement mondial à l’appui de l’initiative « Chaque femme, chaque enfant » et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du projet d’achat stratégique et d’harmonisation des financements et des compétences de santé pour améliorer l’utilisation et la qualité des services de santé et réduire la mortalité maternelle et infantile.

Ces différents financements permettront notamment de réhabiliter certains établissements et districts de santé, de renforcer les services de santé reproductive et de nutrition dans certains établissements de santé, de concevoir et de mettre en œuvre la gouvernance et la gestion des systèmes d’information de santé.
Il s’agit, concrètement, d’améliorer les capacités opérationnelles des districts de santé et de mettre en place un système intégré de collecte d’informations et de données sur la santé en vue de meilleures stratégies de gestion des connaissances et des enquêtes.

 Conseil des Ministres du mercredi 24 avril 2019

PROJETS DE DECRETS


1-    Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural, le Ministère du Plan et du Développement, le Ministère de l’Economie et des Finances et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt n° 2100150040552 d’un montant de cinq millions (5 000 000) d’Unités de Compte, soit environ trois milliards sept cent cinquante millions (3 750 000 000) de francs CFA, conclu le 28 février 2019, entre le Fonds Africain de Développement (FAD) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du Projet d’Appui à la Gouvernance de la Filière Cacao (PAGFIC).

L’objectif global de ce projet est de renforcer la gouvernance de la filière <cacao, afin d’assurer des revenus plus importants aux producteurs. Il permettra, plus spécifiquement, de renforcer les capacités des structures en charge de la gestion de la filière cacao.

2-    Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère du Plan et du Développement, le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de l’Equipement et de l’Entretien Routier et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adopté deux (02) décrets :

•    un décret portant ratification de l’Accord de prêt n° 2000200003651 d’un montant de dix millions quatre cent quarante mille (10 440 000) euros, soit six milliards huit cent quarante-huit millions cent quatre-vingt-onze mille quatre-vingts (6 848 191 080) francs CFA, conclu le 28 février 2019, entre la Banque Africaine de Développement (BAD) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du projet de routes de désenclavement des zones transfrontalières phase 1 – section Bondoukou-Soko-frontière du Ghana.

•    un décret portant ratification de l’Accord de prêt n° 2100150040893 d’un montant de onze millions (11 000 000) d’Unités de Compte, soit environ huit milliards huit cent soixante-six millions neuf cent trente-cinq mille huit cent quatre-vingt-onze (8 866 935 891) francs CFA, conclu le 28 février 2019, entre le Fonds Africain de Développement (FAD) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du projet de routes de désenclavement des zones transfrontalières phase 1 – section Bondoukou-Soko-frontière du Ghana.

Ce projet constitue la première phase d’un vaste programme de désenclavement des zones transfrontalières de la Côte d’Ivoire. Il comprend, notamment l’aménagement et le bitumage de 11 kilomètres de routes transfrontalières avec des sections en deux fois deux voies à la traversée des agglomérations, l’aménagement et le bitumage de 7 kilomètres de voiries y compris l’éclairage public, l’assainissement et l’aménagement de 20 kilomètres de pistes.
Des appuis intégrés à l’attention des jeunes et des femmes seront développés.

3-    Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère du Plan et du Développement, le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt n° 2000200003252 d’un montant de quarante-deux millions trois cent dix mille (42 310 000) euros, soit vingt-sept milliards sept cent cinquante-trois millions cinq cent quarante mille six cent soixante-dix (27 753 540 670) francs CFA, conclu le 28 février 2019, entre la Banque Africaine de Développement (BAD) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du Projet d’Amélioration de l’Accès à l’Electricité en Milieu Rural (PAEMIR) dans trois (03) Districts du Nord du pays (Savanes, Woroba et Zanzan).

Ce projet d’envergure couvre le District des Savanes, soit 247 localités, le District du Zanzan, soit 94 localités et le District du Woroba, 85 localités. Il permettra d’installer, notamment 2 027 kilomètres de lignes électriques aériennes, d’effectuer 23 549 branchements et de poser 22 960 foyers d’éclairage public.

4-    Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère du Plan et du Développement, le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de la Ville, le Ministère de l’Equipement et de l’Entretien Routier et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt nº 2000200003154 d’un montant de trois cent vingt-neuf millions quatre cent soixante-dix mille (329 470 000) euros, soit deux cent seize milliards cent dix-huit millions cent cinquante-deux mille sept cent quatre-vingt-dix (216 118 152 790) francs CFA, conclu le 28 février 2019, entre la Banque Africaine de Développement (BAD) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du Projet de Transport Urbain d’Abidjan.

Ce financement important permettra de réaliser le Pont Yopougon-Plateau (4e pont), de libérer les emprises du pont et d’aménager des voies structurantes pour renforcer les fonctions urbaines du District Autonome d’Abidjan. Il permettra également d’améliorer la qualité de vie et faciliter les activités économiques dans la capitale économique.


Conseil des Ministres du mercredi 20 mars 2019

PROJETS DE DECRETS

Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère des Eaux et Forêts, le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, le Ministère de l’Hydraulique et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt n° 2018040/PR CI 2019 01 00 d’un montant de vingt milliards (20 000 000 000) de francs CFA, conclu le 04 janvier 2019, entre la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement partiel du projet de renforcement des capacités de production d’eau potable de la ville d’Abidjan par la construction d’une usine de potabilisation d’eau sur la Rivière La Mé en Côte d’Ivoire.

Ce projet permettra de réaliser un système d’approvisionnement en eau potable d’une capacité de 240 000 m3/jour destiné au Nord-Est de la ville d’Abidjan, à partir des eaux de surface, notamment de la rivière La Mé. Il contribuera, en outre, à prévenir la diminution des ressources en eau souterraine des villes d’Abidjan, de Songon et de Bonoua actuellement utilisées pour la desserte en eau potable du District d’Abidjan.
 
 Conseil des Ministres du mercredi 27 février 2019
 

PROJETS DE DECRETS

Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt                                                   n° 120/AP/LA/BIDC/EBID/11/2018 d’un montant de vingt(20) millions de Dollars américains, soit environ onze milliards cinq cent soixante-quatorze millions trois cent soixante-dix-sept mille deux cent vingt-huit (11 574 377 228) francs CFA, conclu le 05 novembre 2018, entre la Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement  partiel du projet d'équipement et de réhabilitation des structures sanitaires en République de Côte d'Ivoire.

Ce projet permettra de renforcer et d’améliorer la qualité des services de santé, spécialement la santé maternelle, la santé néonatale et infantile. Le projet prévoit concrètement la réhabilitation et l’équipement de 117 formations sanitaires réparties sur l’étendue du territoire national ainsi que la formation des ingénieurs et des techniciens voués à la maintenance des équipements.

Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère du Plan et du Développement, le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de l’Assainissement et de la Salubrité et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt n°1003, d’un montant total de neuf millions (9 000 000) de Dinars Koweïtiens, soit environ dix-sept milliards cent soixante-trois millions huit cent quinze mille cinq cent soixante-deux (17 163 815 562) francs CFA, conclu le 09 décembre 2018 entre le Fonds Koweïtien pour le Développement Économique Arabe (FKDEA) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du Projet de Sauvegarde et de Développement de la Baie de Cocody et de la Lagune Ebrié.

Ce projet de grande envergure a pour objectif de soutenir le développement socio-économique dans la zone de la Baie de Cocody en améliorant les conditions environnementales et sanitaires des riverains à travers des travaux de génie civil, des travaux d’aménagement paysager ainsi que des travaux de drainage et d’assainissement.


Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de l’Equipement et de l’Entretien Routier et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt            nº IC-P2 d’un montant de seize milliards cent trente-sept millions (16 137 000 000) de yens japonais, soit environ quatre-vingts milliards six cent quatre-vingt-quatre millions (80 684 000 000) de francs CFA, conclu le 11 janvier 2019, entre l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du projet de construction de trois échangeurs à Abidjan.

Ce projet d’infrastructures routières, en complément de ceux du même type en cours de réalisation, vise à renforcer la capacité routière et à améliorer la fluidité de la circulation, précisément, sur le Boulevard François Mitterrand dans la Commune de Cocody. Il prévoit, plus spécifiquement, la construction d’un passage supérieur au carrefour de l’Ecole de Police, au carrefour de la Riviera 3 et au carrefour de la Riviera-Palmeraie.
 
Conseil des Ministres du mercredi 16 janvier 2019

Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté un décret portant ratification du contrat de prêt et d’exécution BMZ n° 2017 65 270 d’un montant de vingt-sept millions (27 000 000) d'Euros, soit dix-sept milliards sept cent dix millions huit cent trente-neuf mille (17 710 839 000) francs CFA, conclu le 16 octobre 2018, entre la Kreditanstalt Für Wiederaufbau (KFW) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement de la construction d'une centrale solaire de 37,5 MWc, à Boundiali, dans le cadre du système d'Echange d'Energie Electrique Ouest Africain (EEEOA).

Ce projet, qui prend également en compte les engagements de la Côte d’Ivoire relativement aux accords de la Cop-21 sur la limitation du réchauffement climatique, permettra de relever significativement le niveau d’énergie renouvelable dans le mix énergétique et de contribuer fortement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. La Centrale solaire sera réalisée dans la commune de Boundiali sur un site d’une superficie de 60 hectares avec une puissance de 37,5 Mégawatt-crête (MWc). A terme, le productible annuel est estimé à 62 Gigawatt-heure (GWh) pour une couverture électrique de 30 000 foyers.
 
En ce qui concerne le Pont du plateau
D’un coût de 77,5 milliards F CFA, les travaux seront réalisés à hauteur de la baie de Cocody (reliant Cocody-Plateau), par la compagnie chinoise CRBC et livré dans deux ans.
Le pont à hauban de la baie de Cocody, a été financé par la BID (Banque islamique de développement) à hauteur de 77,5 milliards FCFA pour un délai de réalisation de 24 mois (2 ans). Ce pont s’étendra sur 1,5 km avec un hauban de 200 m.
La réalisation de ce pont s’inscrit dans le cadre du Projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody et de la Lagune Ebrié (PABC), une initiative conjointe du gouvernement ivoirien et du Royaume du Maroc. Il répond aux besoins prioritaires de reconstruction des infrastructures du pays.
Initié en 2014, dans le cadre de la mise en œuvre des activités de développement et d’émergence de la Côte d’Ivoire, ce projet est financé par l’Etat de Côte d’Ivoire avec l’appui ( ?) des bailleurs de Fonds arabes à savoir la Banque islamique de développement (BID), la Banque Arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), le Fonds de l'OPEP pour le développement international (OFID) et le Fonds Koweitien.

Réalisé par Clémentine Touré
Source : communiqués du Conseil des ministres de Janvier à mai 2019