Sidebar

15
Mar, Oct

Contrôle des Budgets-Programmes/Adaptation nécessaire de la Cour des Comptes

Economie
Typographie

Pour Diomandé Kanvaly la présente audience solennelle de Rentrée intervient en pleine réforme de la gestion des finances publiques.


Le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a assisté, jeudi 28 mars 2019, au Palais de la Présidence de la République, à l’audience solennelle de
Rentrée judiciaire 2018 - 2019 et d’Installation de Magistrats du Siège et du Parquet
de la Cour des Comptes.
Cette cérémonie qui a obéi au rituel protocolaire judiciaire en vigueur en la matière, a été marquée par l’Installation du Procureur Général près la Cour des Comptes, le
Magistrat hors hiérarchie, Coulibaly Mohamed Vabé, ainsi que celle des Présidents de Chambre, des Conseillers-Maître, des Avocats Généraux et du
Conseiller référendaire.

Intervenant à cette occasion, le Président de la Cour des Comptes, Diomandé Kanvaly, a indiqué que la présence du Chef de l’Etat ivoirien à l’Audience du jour, illustre
‘’éloquemment la ferme volonté’’ de celui-ci, de doter la Côte d’Ivoire d’une Cour des Comptes « forte et crédible » pour le renforcement de la bonne gouvernance et un  Président de la Cour des Comptes contrôle de la gestion des finances publiques.

Il a souligné que, bien plus que l’accomplissement d’un simple rituel de la tradition judiciaire, la présente cérémonie est aussi l’obéissance à l’obligation pour cette Cour
installée le 09 janvier 2018, de rendre compte de son fonctionnement en même temps qu’elle est l’occasion pour la Haute juridiction financière, de se faire auprès
de la Nation, le relais des comptes à elle rendus par les comptables publics.

A cet égard, le Président de la Cour des Comptes a révélé que son Institution a eu à juger au cours de l’année judiciaire 2017 - 2018, 37 comptes de l’Etat, 24 comptes
des Collectivités territoriales et 23 comptes d’ Établissements publics nationaux (Epn). Après avoir prodigué quelques conseils au Procureur Général et aux nouveaux
promus, Diomandé Kanvaly a fait remarquer que la présente audience solennelle de Rentrée intervient en pleine réforme de la gestion des finances publiques,
marquée notamment par le basculement de cette gestion en mode Budget-Programme, dès le 1er janvier 2020.

Aussi, cette importante réorientation du
système d’allocation et de gestion des ressources financières publiques, implique-telle une adaptation du contrôle qui incombe au premier chef, à la Cour des Comptes, « Institution supérieure de contrôle des finances publiques ».

Pour y parvenir, la Cour des Comptes, selon son Président, aura besoin de toutes les capacités de son plateau technique pour une bonne prise en charge des nouvelles
missions de vérification qui vont incomber à l’Institution, en particulier l’évaluation des performances des futurs Budgets-Programmes. C’est pourquoi, il a invité l’ensemble de ses collaborateurs à plus d’abnégation au travail pour relever tous ces
défis. La cérémonie a pris fin par une photo de famille et un cocktail offert par le Président de la République, Alassane Ouattara, dans les jardins du Palais de la Présidence de la République.

Source : note d’info de la présidence