Sidebar

23
Sam, Mar

Orpaillage clandestin/Le Gouvernement avoue : malgré les opérations de déguerpissement, ‘’l’activité connaît un regain d’intensité dans tout le pays’’

photos d'archives

Economie
Typographie

Dans l’immédiat, une Brigade de Répression des Infractions au Code Minier (Bricm) a été créé. Lire le communiqué du Conseil des ministres du mercredi 12 décembre 2018.

Conseil des ministres du mercredi 12 décembre 2018, a, au titre du ministère des Mines et de la Géologie, en liaison avec le ministère d’Etat, ministère de la Défense et celui des Eaux et Forêts, adopté une communication relative au bilan de la cinquième opération de déguerpissement (ORPI 5) et aux perspectives de la lutte contre l’orpaillage clandestin.

En dépit de 05 opérations successives de déguerpissement menées dans le cadre du Programme National de Rationalisation de l’Orpaillage (PNRO), l’orpaillage clandestin connaît un regain d’intensité sur l’ensemble du territoire national. Aussi, le Conseil a décidé, en vue d’y remédier durablement, de renforcer et d’accroître la lutte contre cette activité illicite.

Ainsi, dans l’immédiat, une Brigade de Répression des Infractions au Code Minier (BRICM) a été créée pour traiter des renseignements sur les infractions au Code minier, de rechercher leurs auteurs et de les traduire devant les juridictions compétentes.

En outre, le Conseil a instruit le Ministre chargé des Mines et l’ensemble des Ministres concernés à l’effet de prendre, à court terme, les mesures appropriées pour l’actualisation de la cartographie sur l’orpaillage clandestin en Côte d’Ivoire, de réactiver les Comités Techniques Locaux (CTL) afin d’éviter les recolonisations, et de reprendre la délivrance des autorisations d’exploitation minière artisanale et semi-industrielle aux requérants remplissant les conditions prévues par la réglementation minière.


Source : communiqué du Conseil des ministres du 12 décembre 2018

NB : le titre est de cotedivoire-todaynet