Sidebar

23
Ven, Aoû

Bibliothèque du lycée moderne de Dimbokro /Réhabilitée et équipée par la Fondation d’Augustin

Culture
Typographie

Pour Sylvie Tanoh, fondatrice de la Fondation d’Augustin, il est tout à fait normal que les apprenants et leurs maitres exercent dans un environnement sain.


Le Centre de documentation et d’information (Cdi), du lycée moderne de Dimbokro a été baptisé du nom du premier proviseur « Augustin Kouadio Tanoh ». Le centre a été  entièrement réhabilité et équipé par la Fondation d’Augustin dirigée par l’épouse de Thierry Tano, ex ministre du pétrole. Il s’agit d’une bibliothèque répondant aux normes d’une salle de documentation moderne. Aire conditionnée, plusieurs rayons contenant des romans de divers genres, des livres classiques s’étendant aux domaines de recherches…etc. La cérémonie de remise des clés de ce centre qui s’est déroulée le 11 avril, fut l’occasion pour les récipiendaires, les élèves, d’exprimer leur reconnaisse à la Fondation : « Nous, élèves du lycée, disons merci à la Fondation qui va nous permettre de parfaire nos connaissances. Nous sommes particulièrement heureux de voir notre bibliothèque érigée au rang de Centre de documentation et d’information moderne et garnie de nouveaux livres. En la fréquentant, nous découvrirons des civilisations jusque-là inconnues, nous y allons parcourir l’histoire des hommes, des Nations, en somme, connaitre l’humanité à travers les livres » a affirmé Yao Innocent, président du conseil scolaire et porte-parole des élèves. Pour Sylvie Tanoh, fondatrice de la Fondation d’Augustin, qui conduisait une délégation de onze personnes dont l’ex ministre du pétrole, Thierry Tanoh, il est tout à fait normal que les apprenants  et leurs maitres exercent dans un environnement sain, dans des espaces propices à l’apprentissage et au renforcement des acquis.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’un des slogans de la Fondation est « tout est possible avec l’éducation et la santé ». Notre mission, dira-t-elle, ne se limite pas seulement à la réhabilitation et à l’équipement du Cdi, elle va s’étendre aussi à la réhabilitation de la plate forme sportive, la construction d’un magasin de stockage des matériels et équipements sportifs. Avant de donner les raisons de la présence de la famille Kouadio Augustin Tanoh dans l’enceinte de ce lycée.  Il fut, expliquera-t-elle, le premier proviseur noir de ce lycée  ce, dans les années 1970 à 1972. C’est donc en souvenir de cette mission administrative et du rôle qualitatif qu’il a joué pour le rayonnement de ce lycée que la bibliothèque a été baptisée en son nom. Pour sa part, la Directrice des bibliothèques scolaires, Brou Lydie, au nom de madame la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, a invité tous les partenaires de l’éducation nationale du N’ZI, à prendre soin de ce Centre de documentation. Particulièrement aux élèves, elle leur a demandé de se familiariser avec la lecture pour éviter de sombrer dans l’ignorance. Le proviseur du lycée, Cissé Yssouf, a promis veiller sur cette richesse culturelle qui profitera à l’ensemble des élèves de la Région. De nombreux dons pour l’achat des livres ont été fait pour équiper d’avantage le Cdi.

E. ZOUHOMAN