Sidebar

27
Jeu, Jui

Paquinou Festival de Yamoussoukro/Voici les innovations de l’édition 2019 qui démarre le 13 avril

Tourisme
Typographie

Pour Emma Kouakou, Directrice régionale du tourisme et Commissaire général de Paquinou festival 2019, l’objectif visé est de faire la promotion du tourisme intérieur et du patrimoine culturel, artistique et culinaire du district autonome de Yamoussoukro.


Manifestations de réjouissance, singulièrement les danses traditionnelles, défilés dans des tenues traditionnelles pour mettre en valeur la richesse vestimentaire des différentes communautés, concours de beauté masculine dénommés "Yassoua Klamman" et féminine : « Taloua Klamman ». A cela il faut ajouter le volet sur l'hygiène et le cadre de vie à travers un concours de propreté qui mettra en compétition les quartiers et villages de la commune. L'objectif, selon le maire Gnrangbé Kouakou, est de primer le quartier ou le village le plus propre ; ce, pour inciter les populations à prendre soin de leur environnement et de leur cadre de vie. Le 1er magistrat de cette commune chère au cœur de Félix Houphouët-Boigny, 1er Président de la Côte d’Ivoire, compte ainsi faire reculer les maladies comme le paludisme, la fièvre typhoïde et les maladies diarrhéiques. Surtout que l'année 2019 a été déclarée année de la propreté par la municipalité de Yamoussoukro.
Toutes ces informations et bien d’autres encore, ont été livrées le 15 mars dernier, par Jean Kouakou Gnrangbé en présence des autorités administratives et coutumières. La 6e édition de Paquinou festival de Yamoussoukro aura lieu du 13 au 21 avril. Plus de 5000 festivaliers attendus.

Aux populations, opérateurs économiques, partenaires et sponsors, venus assister à ce lancement, Emma Kouakou, Directrice régionale du tourisme et Commissaire général de Paquinou festival 2019, a expliqué que l’objectif visé est de faire la promotion du tourisme intérieur et du patrimoine culturel, artistique et culinaire du district autonome de Yamoussoukro. Mais aussi de préserver et de valoriser le patrimoine matériel et immatériel, culturel et touristique de la région. Elle entend faire de ce festival, un véritable produit d'appel touristique, un événementiel de taille qui suscite un réel motif de déplacement. Il est prévu, à l’en croire, un village dénommé "Paquikro" aménagé pour la circonstance en bordure du lac. Au-delà du concours culinaire « Mami Alihaifai », il est prévu en apothéose, des festivités éclatées dans les villages de la commune, le dimanche de Pâques. Une campagne de vaccination contre la fièvre typhoïde, la distribution de déparasitant et le contrôle de la tension artérielle meubleront le volet social et communautaire de ce festival attendu de tous.

Angéline Kouadio-Blé