Sidebar

26
Mer, Jui

Manifestations pour l’annulation des frais annexes/La Fesci suspend son mot d'ordre de grève, mais…

Education-formation
Typographie

Le responsable syndical explique cette ''suspension’’ par le fait que son mouvement veut donner une chance au ‘’dialogue afin de trouver une solution pacifique à cette crise''.


''Je voudrais informer l’opinion nationale et internationale de la suspension de notre mot d’ordre de grève pour 24 heures, afin de laisser place au dialogue’’ ; c’est une note parvenue aux rédactions, ce mardi, 26 septembre. Elle est de Fulgence Assi, Secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci, syndicat estudiantin) ; suspendant ainsi le ''mot d’ordre de grève de 72 heures’’ lancé enfin de semaine dernière.

Le responsable syndical explique cette ''suspension’’ par le fait que son mouvement veut donner une chance au ‘’dialogue afin de trouver une solution pacifique à cette crise'', les yeux tout de même rivés sur les objectifs de la grève  qui sont, entre autres : ''l’annulation des frais annexes ou cotisations pour le Comité de gestion des établissements scolaires publics (Coges), le payement des bourses aux secondaires, la libération des élèves et étudiants incarcérés (…)''

Le 17 septembre dernier, ce syndicat avait appelé à une manifestation contre la ''hausse des frais d’inscription pour la rentrée scolaire 2017-2018, après une première qui avait dégénéré cinq jours plutôt. Des manifestations ‘’brutalement’’ dispersées  par la police à l’aide de gaz lacrymogènes ; sans oublier de nombreuses arrestations d’étudiants membres de ce syndicat.

M’bakan Kouassi