Sidebar

26
Mer, Jui

Dix ans de l’Université de Grand-Bassam/36 ordinateurs de Dominique Ouattara à la promotion sortante

Education-formation
Typographie

La Fondation Uigb, mise en place en octobre 2014, à Atlanta (Usa), est chargée de faire la promotion de l’Uigb aux Etats-Unis et de rechercher des financements pour aider les étudiants méritants, issus de milieux modestes, à poursuivre leurs études.


Les responsables de l’Université de Grand-Bassam (Uigb) ont organisé, jeudi 3 août 2017, la double cérémonie des 10 ans d’existence de cette Université et la remise des diplômes aux 36 étudiants en fin de formation. La cérémonie a été honorée par la présence de Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire et de celle de Daniel Kablan Duncan, Vice-président de la République. L’épouse du Président ivoirien, invitée d’honneur de cette cérémonie, avait les mains chargées de cadeaux. Elle a remis à chacun des étudiants en fin de formation, un ordinateur portable et 10 millions Cfa à la Fondation Uigb dirigée par l’ambassadeur John Hicks, Directeur général, qui a fait le déplacement de Grand-Bassam, depuis Atlanta (Etats-Unis). La Première Dame de Côte d’Ivoire a saisi cette occasion pour rendre un vibrant hommage à Saliou Touré, Président de cette Université d’excellence, pour ses qualités de formateur et de manager.

A ses filleuls qu’elle a félicités pour leur parcours exemplaire et leurs parents pour le choix de cette Université, elle a demandé de persister dans le choix de l’excellence choisie, pour la suite de leurs carrières qu’elle souhaite fructueuse et enrichissante. Hommage également rendu au Pr Saliou Touré, ‘’le maitre des maitres’’, par Pr Bakayoko Ly-Ramata, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. La patronne des étudiants de Côte d’Ivoire n’a pas tari d’éloges envers l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour la promotion des mathématiques dans son pays en créant l’institut de recherche mathématiques (Irma) et la Société mathématiques.

Pour souligner et renforcer la dimension internationale de la formation et de la recherche, Pr Saliou Touré a informé que les responsables de l’Uigb ont signé des Accords de partenariat avec de nombreuses Universités et Institutions de recherche aux Etats-Unis d’Amérique, en Europe, en Afrique, en Asie et en Amérique Latine. Sans oublier des Accords de partenariat avec plusieurs entreprises publiques et privées. Ce qui permet de prendre en compte, selon lui, les besoins du marché de l’emploi lors de la définition et de l’exécution des programmes de formation et de recherche.
En ce qui concerne la Fondation Uigb, mise en place en octobre 2014, à Atlanta (Usa), le Président Saliou signale qu’elle est chargée de faire la promotion de l’Uigb aux Etats-Unis et de rechercher des financements pour aider les étudiants méritants, issus de milieux modestes, à poursuivre leurs études.

Rappelons que pour être autorisés à s’inscrire dans cette Université, ‘’pôle d’excellence en Afrique de l’ouest’’, les étudiants doivent être titulaires du Baccalauréat de l’enseignement du second degré ou d’un titre admis en équivalence ou en dispense.
De huit (8) étudiants en 2005 avec une seule faculté et trois enseignants permanents, l’Uigb compte aujourd’hui 664 étudiants de plus de 20 nationalités avec 44% de filles, 23 enseignants-chercheurs titulaires et 69 vacataires recrutés au niveau international ‘’sur la base de critères rigoureux’’. 56% des enseignants-chercheurs sont titulaires d’un doctorat. Depuis sa création, l’Uigb a formé 3 000 étudiants qui ont transféré leurs crédits vers des Universités partenaires aux Etats-Unis, au Canada ou en Chine.

Clémentine Touré