Sidebar

22
Dim, Sep

Système sanitaire ivoirien/Alassane Ouattara pour un nouveau modèle de gestion impliquant le secteur privé et une meilleure gouvernance.

Ouverture du Chu d'Angré par Alassane Ouattara, le 15 décembre 2017

Santé
Typographie

Le Président de la Côte d’Ivoire a, en outre, annoncé un investissement d’un montant de 833 milliards de francs Cfa sur la période 2017-2020, pour le financement des projets de santé sur l’ensemble du territoire national. C'était à l'occasion de l'ouverture du Chu d'Angré, le vendredi 15 décembre 2017.


Le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a présidé, vendredi 15 décembre 2017, la cérémonie officielle d’inauguration du Centre Hospitalier Universitaire d’Angré, en présence du Premier ministre Amadou Gon-Couliblay, de la ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr Raymonde Goudou-Coffie, de plusieurs membres du gouvernement et d’Ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire.
Intervenant à cette occasion, le Chef de l’Etat ivoirien s’est réjoui de doter son pays d’un cinquième Chu après ceux de Cocody, Treichville, Yopougon et Bouaké, avant de féliciter tous les acteurs qui ont participé à l’aboutissement de ce projet qui contribuera, selon lui, au bien-être des populations.

Le Président Ouattara a ensuite réaffirmé son engagement à œuvrer pour l’amélioration des conditions de vie et d’un meilleur accès aux soins de santé pour ses concitoyens.
C’est pourquoi, il a indiqué avoir pris, dès son accession à la magistrature suprême, des mesures pour restaurer le système de santé du pays, qui avait tant souffert des affres de la crise et d’un manque d’investissement durant de nombreuses années, à travers notamment la réhabilitation, l’équipement et la mise aux normes de plusieurs structures sanitaires ainsi que la gratuité totale puis ciblée des soins.

Le Chef de l’Etat a également rappelé le lancement de la Couverture Maladie Universelle (Cmu), qui doit permettre de soulager les populations du poids important des dépenses de santé. Il les a, par conséquent, exhortées à se faire enrôler pour bénéficier des avantages de ce système.
De même, il a souligné que l’Etat a investi 546 milliards de francs CFA, de 2013 à 2016, pour la restauration du système de santé, qui a permis notamment de consolider l’existant et de créer les conditions favorables à l’exercice des professions de santé.

Alassane Ouattara a, en outre, annoncé un investissement d’un montant de 833 milliards de francs CFA sur la période 2017-2020, pour le financement des projets de santé sur l’ensemble du territoire national. Il a réitéré sa détermination à poursuivre ses efforts pour faire de son pays, qui est une référence dans le domaine de la cardiologie, un hub sanitaire.
Le N°1 ivoirien a fait connaitre sa décision d’initier un nouveau modèle de gestion impliquant le secteur privé et induisant une meilleure gouvernance et la responsabilisation à tous les niveaux, afin d’améliorer les performances, l’efficacité et la qualité des services de notre système de santé.

Le Chu d’Angré, bâti sur une surface de 36.000 m2, est doté d’une capacité d’hospitalisation de 250 lits et de 19 bâtiments dont 4 logements d’astreinte.
Il compte une administration, des services de consultations de médecine générale, de chirurgie, de pédiatrie médicale et néonatale, de gynécologie et d’obstétrique ainsi que des urgences.

Clémentine Touré
Source : note d’info de la présidence